Accéder au contenu principal

Prisa (El Pais): perte de 11 millions d'euros au 2e trimestre

Le groupe de médias Prisa, éditeur du premier quotidien espagnol El Pais, a enregistré une perte nette de 11 millions d'euros au second trimestre 2019, due entre autres aux effets de change négatifs en Amérique latine
Le groupe de médias Prisa, éditeur du premier quotidien espagnol El Pais, a enregistré une perte nette de 11 millions d'euros au second trimestre 2019, due entre autres aux effets de change négatifs en Amérique latine AFP/Archives
Publicité

Madrid (AFP)

Le groupe de médias Prisa, éditeur du premier quotidien espagnol El Pais, a enregistré une perte nette de 11 millions d'euros au second trimestre 2019, due entre autres aux effets de change négatifs en Amérique latine.

Cette perte est légèrement moins lourde que les 11,4 millions enregistrés au premier trimestre 2018, pour ce groupe dont la branche principale est l'édition avec sa filiale Santillana, très présente en Amérique latine.

Dans un communiqué publié dans la nuit de mardi à mercredi, le groupe affirme que ses résultats sont en ligne avec ses attentes pour l'année 2019 d'une évolution positive dans tous ses secteurs d'activité: livres éducatifs, presse, radio et publicité. Il souligne le caractère saisonnier de l'activité livres scolaires, avec de grosses commandes attendues au second semestre.

Le chiffre d'affaires du 2T est pourtant en baisse de 15,7% sur un an, à 259,6 millions EUR, et l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a chuté de 46,6% à 30,3 millions sur la même période.

Sur le premier semestre, la perte se monte à 51,5 millions d'euros, (contre 400.000 euros au 1S 2018). Elle est due essentiellement à une condamnation judiciaire dans un litige avec le groupe espagnol Mediapro.

Toujours sur le semestre, le chiffre d'affaires totalise 572 millions EUR, en baisse de 9,1% sur un an, et l'Ebitda baisse de 21,8% à 100 millions. L'hyperinflation en Argentine et la baisse du real brésilien par rapport au dollar ont pesé de 6,7 millions d'euros sur le chiffre d'affaires, explique le groupe.

Pour l'année 2018, Prisa avait enregistré une perte de 269,3 millions d'euros en 2018, plus du double de celle de 2017 (102,6 millions), en raison d'une dépréciation de ses actifs.

A fin juin, le cash flow était devenu négatif à 237,6 millions EUR, contre + 548,7 millions un an plus tôt, en raison notamment du rachat de 25% des actions de sa filiale d'édition de livres éducatifs Santillana. A la même date, la dette bancaire était remontée à 1,18 milliard contre 929 millions fin décembre 2018.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.