Accéder au contenu principal

L'UE peine à désigner le successeur de Christine Lagarde au FMI

Christine Lagarde a présenté sa démission du FMI, mardi 16 juillet.
Christine Lagarde a présenté sa démission du FMI, mardi 16 juillet. Saul Loeb, AFP (archives)

Ils s'étaient donné jusqu'à fin juillet pour désigner leur candidat à la succession de Christine Lagarde à la tête du FMI, mais faute de consensus, les gouvernements européens prolongent les discussions. Un vote se profile vendredi.

PUBLICITÉ

Les gouvernements de l'Union européenne, qui s'étaient donné jusqu'à la fin juillet pour désigner un candidat pour prendre la tête du Fonds monétaire international (FMI), ne sont pas encore parvenus à se mettre d'accord sur un nom pour succéder cet automne à Christine Lagarde. Son deuxième mandat de cinq ans courait jusqu'en juillet 2021.

"À ce stade, bien que certains candidats rassemblent plus de soutiens que d'autres, il n'y a pas encore de consensus complet autour d'un nom", a indiqué, jeudi 1er août, le ministère français des Finances.

Cinq candidats sont en lice : la ministre espagnole des Finances, Nadia Calvino, et son homologue portugais Mario Centeno, également président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem et le gouverneur de la banque de Finlande Olli Rehn, ainsi qu'une candidate des pays de l'Est, la Bulgare Kristalina Georgieva, actuelle numéro 2 de la Banque mondiale.

Les ministres des 28, qui se sont consultés lors d'une conférence téléphonique jeudi, "se sont mis d’accord pour procéder à plusieurs tours de vote, si nécessaire, vendredi, pour choisir le candidat européen", qui a toutes les chances de succéder à  Christine Lagarde, en partance pour la Banque centrale européenne, selon une source proche du ministère français des Finances.

En raison du changement de gouvernement au Royaume-Uni, Bruno Le Maire, qui coordonne les efforts européens en la matière, "a accepté de décaler à demain vendredi 2 août dans la matinée le lancement de la procédure de vote pour laisser le temps aux Britanniques de présenter un candidat d’ici ce soir, s’ils le souhaitent", délcare la même source.

Il y a deux semaines, lors de la réunion du G7 Finances à Chantilly (Oise), au nord de Paris, le ministre des Finances, Bruno Le Maire, avait été chargé par ses collègues européens de mener les discussions pour désigner un candidat européen.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.