Accéder au contenu principal

Après le Texas, une nouvelle fusillade fait au moins 9 morts dans l'Ohio

La police de Dayton surveille le rassemblement d'un groupe affilié au KKK, dans cette ville de l'Ohio, le 25 mai 2019.
La police de Dayton surveille le rassemblement d'un groupe affilié au KKK, dans cette ville de l'Ohio, le 25 mai 2019. Matthew Hatcher, Getty Images, AFP

Au moins 10 personnes, dont l'assaillant, ont été tuées dimanche dans une fusillade qui s'est produite dans un quartier historique de Dayton, dans l'Ohio. C'est la deuxième tuerie aux États-Unis en moins de 24 heures.

Publicité

Au lendemain d'une fusillade au Texas, une nouvelle tuerie a fait au moins dix morts, dont le tireur, à Dayton dans l'Ohio, dans le nord-ouest des États-Unis, a annoncé la police de la ville, dimanche 4 août au matin.

La fusillade, qui a également fait au moins 27 blessés, est intervenue quelques heures après une autre tuerie, à El Paso, au Texas, où un homme a tué au moins 20 personnes et en a blessé 26 autres.

"Le tireur est mort. Il y a neuf autres morts. Au moins 16 autres personnes ont été hospitalisées pour des blessures", a déclaré la police de Dayton sur Twitter. L'auteur de la fusillade a été identifié par les autorités : il s'agit d'un homme blanc de 24 ans. Sa sœur figure parmi les victimes.

La fusillade s'est produite peu après 1 h du matin dans le quartier animé d'Oregon, a déclaré à la presse un officier de la police locale, Matt Carper. "Le tireur est mort des blessures par balles reçues lors des tirs de riposte des policiers", a-t-il expliqué, précisant qu'aucun policier n'avait été blessé.

Le suspect a ouvert le feu dans la rue "avec un canon long et de nombreuses munitions", a-t-il ajouté. "Par chance, nous avions plusieurs policiers dans le quartier lorsque cet incident a débuté, aussi y a-t-il eu un très court épisode de violence, on a eu beaucoup de chance."

"C'est un incident très tragique et nous faisons tout notre possible pour essayer de déterminer les motivations" du tireur, a indiqué Matt Carper.

Avec Reuters et AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.