Accéder au contenu principal

Wall Street chute à l'ouverture, entraînée par les tensions sino-américaines

3 mn
Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York évoluait nettement dans le rouge lundi, toujours lestée par le conflit commercial entre les Etats Unis et la Chine et la dégringolade de la devise chinoise.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average se repliait de 2,05% à 25.943,20 points aux alentours de 14H05 GMT.

Le Nasdaq à forte coloration technologique lâchait 2,67% à 7.790,75 points, et l'indice élargi S&P 500 perdait 2,09% à 2.870,78 points.

Wall Street avait déjà terminé en baisse vendredi, au terme d'une semaine marquée par la montée des tensions entre Pékin et Washington. Le Nasdaq et le S&P 500 avait encaissé leur pire repli hebdomadaire de l'année.

La Bourse new-yorkaise continuait lundi de pâtir de la guerre commerciale sino-américaine, le dernier épisode étant la chute du yuan, la devise chinoise, qui a passé la barre des 7 yuans pour un dollar pour la première fois depuis 2008.

Vers 14H05 GMT, le yuan onshore est tombé à 7,0520 yuans pour un dollar pour la première fois en onze ans, tandis que le yuan offshore, plus libre, a atteint en début d'échanges asiatiques 7,1114 yuans pour un dollar, pour la première fois depuis 2010.

L'affaiblissement d'une monnaie a tendance à générer une fuite de capitaux, ce qui serait potentiellement néfaste pour la croissance de la deuxième économie mondiale.

Donald Trump a, sans surprise, réagi en dénonçant sur Twitter une "manipulation de la monnaie". "Cette violation majeure affaiblira considérablement la Chine avec le temps", a-t-il ajouté.

Le président américain s'en est également pris à la Réserve fédérale américaine (Fed), qu'il accuse d'avoir été trop timorée en diminuant ses taux directeurs d'un quart de point de pourcentage (0,25%) la semaine dernière, une baisse qu'il juge insuffisante pour stimuler l'économie américaine.

Signe de l'intérêt accru des investisseurs pour des actifs jugés plus sûrs comme les bons du Trésor américains, le taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans reculait fortement aux alentours de 14H00 GMT à 1,7599%, à son plus bas niveau depuis 2016.

"Après des résultats trimestriels encourageants publiés par les entreprises en juillet, le marché des actions a commencé le mois d'août du mauvais pied à cause du ton jugé trop peu accommodant de la Fed sur sa politique monétaire à venir et de la fin de la trêve commerciale avec la Chine", a souligné Sam Stovall de CFRA.

"Le rouge devrait continuer de dominer (le marché) à court-terme à cause de la décision de la Chine de dévaluer sa devise la nuit dernière", a poursuivi l'expert.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.