Accéder au contenu principal
REPORTAGE.

Au Togo, les pêcheurs se mobilisent contre les déchets plastiques

Les activités liées aux ports de pêche auraient une part de responsabilité dans la pollution marine des eaux togolaises.
Les activités liées aux ports de pêche auraient une part de responsabilité dans la pollution marine des eaux togolaises. Capture d'écran

Face aux déchets plastiques toujours plus nombreux qui polluent les eaux togolaises, un marin a convaincu des pêcheurs de lutter avec lui contre ce fléau écologique. Reportage au port de Lomé.

Publicité

Au Togo, la prolifération des déchets plastiques déversés dans l'océan Atlantique inquiète les habitants. “Ce n’est pas bon pour l’être humain d’être dans la saleté, mais on n’a pas le choix. L’État voit que c’est sale, tout le monde le voit, mais personne ne dit rien”, déplore une habitante de Lomé, la capitale du pays.

Voulant lutter contre cette pollution, un marin, Modeste Awokou, a convaincu des pêcheurs de nettoyer avec lui et bénévolement, les bassins du plus grand port de pêche de Lomé. "On ne peut pas travailler dans un milieu qui n’est pas sain. Le comportement des pêcheurs pose problème, car ils déversent tous leurs déchets dans l'eau", explique-t-il à France 24.

Cette brigade verte a alerté la direction du port de Lomé sur la situation sanitaire et a également sollicité des matériaux de nettoyage, mais en vain. Pour l'heure, les villages de pêcheurs situés le long du littoral devront encore subir la dérive des déchets et le déversement des huiles usagées des moteurs de navires en provenance du port de pêche.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.