Accéder au contenu principal

Heurts sur l'esplanade des Mosquées, au premier jour de l'Aïd

Des policiers israéliens tirent des grenades assourdissantes dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem, le 11 août 2019.
Des policiers israéliens tirent des grenades assourdissantes dans l'enceinte de la mosquée Al-Aqsa, à Jérusalem, le 11 août 2019. Ahmad Gharabli, AFP

Des heurts ont éclaté, dimanche, entre policiers israéliens et des Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, au premier jour de l'Aïd, qui correspond aussi à la Tisha Beav, journée de jeûne en souvenir de la destruction des deux temples.

Publicité

Regain de tensions en Israël. Des heurts ont éclaté, dimanche 11 août, entre policiers israéliens et fidèles palestiniens sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, au premier jour de l'Aïd al-Adha, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Le Croissant-Rouge palestinien a fait état de 14 blessés, tandis que la police a dénombré quatre blessés dans ses rangs.

Les tensions se sont accrues entre les deux communautés à l'occasion du début des fêtes de l'Aïd qui correspondent cette année à la Tisha Beav, journée de jeûne en souvenir de la destruction des deux temples.

La police israélienne avait par ailleurs bloqué l'accès du site aux juifs, mais, face aux critiques, a aussitôt rouvert la seule porte d'entrée qu'ils peuvent emprunter pour accéder au site.

Tensions à la frontière de Gaza ces derniers jours

Par ailleurs, un Palestinien a ouvert le feu dimanche sur des soldats israéliens à la frontière de Gaza avant d'être tué dans la riposte. Il s'agit du troisième échange de tirs meurtriers à la lisière de l'enclave palestinienne ces derniers jours, selon des responsables.

L'armée israélienne a indiqué avoir "neutralisé" cet homme qui s'était "approché de la barrière de sécurité dans le nord de la bande de Gaza", territoire contrôlé par le mouvement islamiste Hamas, et avait "ouvert le feu" sur ses soldats.

"À la suite de cet incident, un char israélien a tiré sur un poste militaire de l'organisation terroriste Hamas dans la même zone", a ajouté l'armée, précisant qu'il n'y avait pas eu de pertes du côté des troupes israéliennes.

Le ministère de la Santé du Hamas à Gaza a confirmé le décès du Palestinien de 26 ans, originaire de Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, dont la dépouille a été transportée dans un hôpital local.

Samedi, l'armée israélienne avait indiqué avoir tué quatre Palestiniens armés de fusils d'assaut, de lance-roquettes et de grenades et qui avaient tenté, selon elle, de s'infiltrer en Israël à partir du sud de la bande de Gaza.

Enfin, le 1er août, deux soldats israéliens ont été légèrement blessés et un officier touché plus gravement par les tirs d'un Palestinien ayant franchi la frontière, selon l'armée, et qui a ensuite été tué par des soldats.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.