Accéder au contenu principal
Le gros mot de l'éco

Bonus : les supers primes pour supers cadres

Bonus. Voilà un gros mot qui fait régulièrement scandale. Ces supers primes pour super cadres se chiffrent souvent en millions d’euros. En 2016 par exemple, les patrons du CAC 40 ont touché en moyenne 4,5 millions d’euros, dont plus de la moitié en rémunération variable. Ces primes sont-elles justifiées ou exagérées ? Qui en décide ? Faut-il les encadrer ? Et si oui, comment faire ? Regardez !

PUBLICITÉ

Invités :

  • Frédéric Fréry, professeur de management à l’ESCP
  • Fabrice Le Saché, vice-président du Medef
  • Loïc Dessaint, Directeur Général de Proxinvest
  • Quentin Parrinello, responsable de la campagne Justice fiscale et inégalités chez Oxfam
Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.