Accéder au contenu principal

Football : Vahid Halilhodžić nommé à la tête de la sélection marocaine

Vahid Halilhodžić avait démissionné de ses fonctions d'entraîneur du FC Nantes début août 2019.
Vahid Halilhodžić avait démissionné de ses fonctions d'entraîneur du FC Nantes début août 2019. Loïc Venance, AFP

Vahid Halilhodžić va succéder à Hervé Renard en tant que sélectionneur de l'équipe de football du Maroc, a confirmé jeudi la fédération marocaine.

Publicité

La rumeur était persistante. Le charismatique Vahid Halilhodžić va prendre les rênes de l'équipe nationale du Maroc. L'entraîneur français a été présenté jeudi 15 août par la fédération royale marocaine de football.

>> À lire aussi : "CAN-2019 : depuis la fin de la Coupe d'Afrique, dix coachs ont déjà changé d'air"

Libre depuis son départ du FC Nantes début août, l'ancien coach de l'Algérie et du Raja Casablanca succède donc à Hervé Renard, qui avait emmené les Lions de l'Atlas en huitièmes de finale de la CAN-2019.

Depuis un premier passage marqué par une victoire en Ligue des Champions africaine en 1997 avec le Raja Casablanca, le technicien de 67 ans – surnommé "Coach Vahid" – a conservé en Afrique une belle cote de popularité. En 2014, il avait également mené l'Algérie en huitième de finale de la Coupe du monde, pour la première fois de son histoire.

Objectif 2022

"La participation à la Coupe du monde [en 2022] est pour moi le premier objectif", a annoncé Vahid Halilhodzic, lors d'une conférence de presse de présentation jeudi.

L'objectif sera aussi de faire oublier la défaite surprise, le mois dernier durant la CAN-2019, des Lions de l'Atlas en huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des Nations en Égypte.

Finaliste de la CAN-2004 et quart de finaliste lors de l'édition 2017, le Maroc avait été éliminé le 5 juillet par le Bénin (1-1, 4 tab 1), pourtant réduit à dix et novice à ce stade de la compétition. Deux semaines après cette élimination précoce pour une des places fortes du foot africain, le sélectionneur Hervé Renard avait annoncé sa démission, quarante et un mois après son arrivée, avant de devenir le sélectionneur de l'Arabie saoudite fin juillet.

Vahid Halilhodzic a été préféré à d'autres options prestigieuses. Selon la presse locale, des contacts ont notamment été pris avec Laurent Blanc, qui serait venu sur place la semaine dernière pour discuter avec l'encadrement de la FRMF [Fédération royale marocaine de football], sans cependant parvenir à un accord.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.