Accéder au contenu principal

Wall Street en hausse, porté par l'espoir d'une détente commerciale

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street était en progression jeudi au lendemain d'une dégringolade de ses principaux indices, alors que les acteurs du marché restaient dans l'attente de développements sur le front commercial sino-américain et saluaient des indicateurs rassurants pour l'économie américaine.

L'indice vedette de la Bourse new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,37% à 25.573,62 points vers 14H00 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,24% à 7.792,25 points et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,39% à 2.851,69 points.

La Bourse de New York avait plongé dans le rouge mercredi, plombée par le climat d'incertitude entourant l'économie mondiale et les inquiétudes commerciales: le Dow Jones avait connu sa pire séance de l'année en cédant 3,05% et le Nadsaq avait reculé de 2,93%.

Wall Street semblait reprendre son souffle mercredi peu après à l'ouverture, les principaux indices évoluant dans le vert.

Selon des informations de presse, un porte-parole du gouvernement chinois a appelé jeudi à trouver un compromis avec les Etats-Unis, réitérant la position de Pékin dans le conflit commercial qui l'oppose à Washington.

"C'est une bonne nouvelle que la Chine dise vouloir trouver un compromis avec les Etats-Unis, mais ce n'est pas nouveeau", a noté Patrick O'Hare de Briefing.

"En outre, c'est un préalable dans une négociation. Les marchés ont sans doute sur-réagi à cette information", a ajouté l'expert.

Les marchés étaient également soutenus par plusieurs données économiques rassurants pour la vitalité de l'économie américaine.

Les ventes au détail aux Etats-Unis ont fait un bond en juillet, dépassant les attentes des analystes, tandis que la productivité américaine a enregistré une progression plus soutenue que prévu au 2e trimestre.

En revanche, la production industrielle aux Etats-Unis a reculé de 0,2% en juillet par rapport à juin, décevant les attentes des analystes, selon les chiffres de la Réserve fédérale (Fed) publiés jeudi.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt de la dette à 10 ans s'établissait à 1,57%.

Mercredi, il était brièvement passé sous le taux des bons du Trésor américains à deux ans, ce qui est généralement considéré comme un signe précurseur de récession.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.