Accéder au contenu principal

Simon Gautier, le randonneur français recherché en Italie retrouvé mort

Des sauveteurs au centre de coordination lors des opérations de recherches du randonneur français Simon Gautier, à Policastro Bussentino, le 18 août 2019.
Des sauveteurs au centre de coordination lors des opérations de recherches du randonneur français Simon Gautier, à Policastro Bussentino, le 18 août 2019.

Le corps sans vie du randonneur français Simon Gautier, disparu depuis neuf jours dans le sud de l'Italie, a été retrouvé dimanche soir au fond d'un ravin, selon les médias italiens.

Publicité

Il était porté disparu depuis neuf jours dans le sud de l'Italie. Le corps de Simon Gautier, randonneur français de 27 ans, a été retrouvé sans vie au fond d'un ravin dimanche 18 août, ont rapporté les médias italiens. Une information confirmée ensuite auprès de France 2 par la mère du jeune homme, puis par la gendarmerie italienne.

"Le corps de Simon Gautier a été retrouvé il y a peu", a indiqué à l'AFP la gendarmerie de Sapri, près de Belvedere di Ciolandre, la commune où le corps du randonneur de 27 ans a été retrouvé.

C'est un secouriste de l'équipe de sauveteurs alpins, dépêchés sur place dimanche soir pour poursuivre les recherches, qui a repéré son sac à dos de loin, aux jumelles.

Plus tôt dans la journée, les secouristes avaient retrouvé des traces de sang au bord d'un sentier. Des analyses ont par la suite confirmé qu'il s'agissait bien de celui du randonneur français.

"Au milieu de nulle part"

Simon Gautier avait disparu depuis le 9 août. Après avoir entrepris une randonnée en solitaire entre Policastro Bussentino et Naples, il avait appelé les secours avec son téléphone portable, déclarant être tombé d'une falaise et s'être cassé les deux jambes sans pouvoir donner de détails sur sa position, "au milieu de nulle part, sur la côte."

Selon de nombreux médias italiens, de nombreux bergers et habitants de la région s'étaient joints aux opérations de recherche, de même qu'une vingtaine d'amis de Simon Gautier, qui vivait depuis deux ans à Rome pour rédiger une thèse en histoire de l'art.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.