Accéder au contenu principal

Damas reprend le contrôle de la ville stratégique de Khan Cheikhoun, selon l'OSDH

Un Syrien inspectant les dégâts dans la ville de Khan Cheikhoun, au sud de la province d'Idleb, le 3 août 2019.
Un Syrien inspectant les dégâts dans la ville de Khan Cheikhoun, au sud de la province d'Idleb, le 3 août 2019. Omar Haj Kadour, AFP

Le régime de Bachar al-Assad a repris mercredi le contrôle de la ville stratégique de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Publicité

La ville stratégique de Khan Cheikhoun, dans la province d'Idleb (nord-ouest), est désormais sous le contrôle total des forces du régime syrien, qui luttent contre jihadistes et rebelles, a indiqué mercredi 21 août l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

>> À lire aussi : "Dans le nord-ouest de la Syrie, une guerre sans fin"

Ces troupes "mènent des opérations de déminage à Khan Cheikhoun", a précisé le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane. Elles se sont en outre déployées sur les routes tout autour de la ville.

Idleb, cible des bombardements depuis avril

La majeure partie de la province d'Idleb et des segments des provinces voisines d'Alep, de Hama et de Lattaquié échappent toujours au contrôle de Bachar al-Assad, après huit années de conflit, malgré la reconquête de la majorité du territoire par le régime.

Cette région, dominée par le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS), ex-branche syrienne d'Al-Qaïda, et abritant des groupes rebelles proturcs, est la cible depuis fin avril de bombardements quasi quotidiens de Damas et de son allié russe, qui ont tué près de 890 civils, toujours selon l'OSDH. De nombreux Syriens déplacés par les combats dans d'autres zones du pays y ont également trouvé refuge.

Trois civils ont encore été tués par les bombardements aériens mercredi alors que 21 rebelles ou jihadistes ont péri dans les combats ainsi que 10 membres des forces prorégime, a indiqué l'Observatoire.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.