Faillite de Thomas Cook : quand le tourisme bat de l'aile

Capture d'écran France 24

On pensait Thomas Cook "too big too fail", "trop grande pour mourir", selon l'expression consacrée. Mais aujourd'hui, après la faillite du géant britannique des voyages organisés, force est de constater que plus aucune entreprise n'est plus à l'abri des turbulences qui secouent l'industrie du tourisme. Aigle Azur, XL Airways, Norwegian : de très nombreux acteurs du secteur sont en difficultés. Pourquoi ? Qu'est-ce qui a changé ?