Accéder au contenu principal
DIPLOMATIE

G7 : sous l'impulsion de Macron, Trump se dit prêt à rencontrer le président Rohani

Donald Trump et Emmanuel Macron lors du G7, le 26 août 2019, à Biarritz.
Donald Trump et Emmanuel Macron lors du G7, le 26 août 2019, à Biarritz. Philippe Wojazer, Reuters
3 mn

Emmanuel Macron a déclaré lundi que les discussions au G7 avaient créé "les conditions d'une rencontre et donc d'un accord" entre les présidents américain Donald Trump et iranien Hassan Rohani sur la crise du nucléaire iranien.

Publicité

Lors d'une conférence commune avec Donald Trump à la fin du sommet du G7, Emmanuel Macron a déclaré, lundi 26 août, que les discussions avaient créé "les conditions d'une rencontre et donc d'un accord" entre le président américain et son homologue iranien Hassan Rohani, dans le cadre de la crise du nucléaire iranien.

Le président français a dit espérer que cette rencontre puisse s'organiser "dans les prochaines semaines". "Rien n'est fait, les choses sont éminemment fragiles", a-t-il prévenu au cours de la conférence de presse lors du dernier jour du sommet à Biarritz.

Le président Trump a ensuite dit qu'il était prêt à rencontrer le président iranien Rohani si les "circonstances" étaient réunies. Il a jugé réaliste la tenue d'une telle rencontre dans les prochaines semaines.

"Vrai progrès" dans la volonté de Trump à résoudre l'affaire iranienne, selon Benjamin Haddad, de l'Atlantic Council

"À un moment donné, il faut qu'il y ait une rencontre" entre Donald Trump et Hassan Rohani et "je souhaite que, dans les prochaines semaines, une telle rencontre" ait lieu, a déclaré Emmanuel Macron. Il a estimé que "le vrai changement" est que "le président Rohani s'est montré ouvert" lundi matin à une telle éventualité.

Pour le chef de l'État français, il s'agit de "voir comment on peut bâtir un nouvel accord nucléaire avec l'Iran", les Américains souhaitant qu'il porte sur "une période plus longue" et sur "davantage de sites surveillés".

Notre envoyé spécial à Biarritz, Bruno Daroux, fait le point sur les avancées du G7 sur le nucléaire iranien

Visite surprise de Mohammad Javad Zarif à Biarritz

Emmanuel Macron n'a pas voulu donner davantage de détails, qui pourraient "fragiliser" les négociations. "La France jouera le rôle qu'elle doit jouer avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne" et les autres pays signataires de l'accord sur le nucléaire de 2015, dont les États-Unis ont décidé de sortir.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a d'ailleurs réalisé une visite surprise lors du sommet du G7, à Biarritz. Le chef de la diplomatie iranienne a rencontré le président français ainsi que son homologue Jean-Yves Le Drian et d'autres représentants allemands et britanniques.

"La pression américaine ne marchera pas sur les Iraniens," estime Mohammad Javad Zarif

>> L'Entretien : "La pression américaine ne marchera pas sur les Iraniens" estime Mohammad Javad Zarif

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.