Accéder au contenu principal

Première session marathon pour le nouveau Parlement ukrainien, acquis à Zelensky

3 mn
Publicité

Kiev (AFP)

Le nouveau Parlement ukrainien, largement dominé par le parti du président Volodymyr Zelensky, se réunit pour la première fois jeudi avec la promesse d'adopter immédiatement des dizaines de lois et d'investir rapidement un gouvernement.

Ancien comédien élu triomphalement en avril avec la promesse de "casser le système", M. Zelensky dispose d'une marge de manoeuvre inédite pour affirmer ses ambitions politiques. Son tout jeune parti Serviteur du peuple a obtenu en juillet la majorité absolue au Parlement monocaméral.

M. Zelensky, 41 ans, aurait, selon une source proche de la présidence interrogée par l'AFP, choisi pour le poste de Premier ministre l'un des responsables de son administration chargé des dossiers économiques: Olexiï Gontcharouk, un juriste de formation, peu connu et âgé de seulement 35 ans.

Son investiture par les députés, qui semble assurée, pourrait, selon certains médias, intervenir dès jeudi. La source interrogée par l'AFP a cependant affirmé que ce vote devrait plutôt avoir lieu la semaine prochaine.

M. Gontcharouk a été nommé au sein de l'administration présidentielle fin mai après avoir dirigé depuis 2015 le centre d'analyse BRDO à Kiev, financé par l'Union européenne et dont les activités visent à améliorer le climat des affaires en Ukraine.

Le chef de l'Etat ambitionne de mettre fin à la guerre meurtrière avec les séparatistes prorusses dans l'Est du pays, d'enrayer la corruption et de relancer l'économie.

Selon une source parlementaire, un nouveau Procureur général et un nouveau chef des services de sécurité (SBU), deux postes clés, devraient par ailleurs être nommés jeudi.

- "Opportunité extraordinaire" -

L'équipe de M. Zelensky a également donné la consigne à ses députés de "se préparer à travailler toute la nuit" de jeudi à vendredi pour adopter plusieurs dizaines voire une centaine de lois, selon le site d'information lb.ua.

Composé de candidats souvent novices en politique, le parti de M. Zelensky a remporté 254 sièges sur un total de 450 lors des législatives anticipées de juillet. C'est la première fois qu'un parti parvient à un tel résultat depuis l'indépendance de cette ex-république soviétique située aux portes de l'Union européenne.

"Il s'agit d'une opportunité extraordinaire et d'une responsabilité extraordinaire", a relevé sur son blog Serguiï Foursa, responsable du groupe d'investissement Dragon Capital. "Ce Parlement sera en mesure d'accélérer les changements structurels en transformant le pays", mais il pourrait aussi "s'embourber dans le populisme et rien ne changera", avertit-il.

Le succès électoral fulgurant de M. Zelensky et de son parti marquent un renouvellement politique sans précédent en Ukraine, l'un des pays les plus pauvres d'Europe. Il illustre la déception massive des Ukrainiens face aux vieilles élites, jugées inefficaces et corrompues.

Quatre autres forces politiques ont réussi à franchir le seuil des 5% pour entrer au Parlement. Il s'agit des prorusses de la Plateforme d'opposition (43 sièges), du parti Patrie de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko (26), celui de l'ex-président Petro Porochenko (25) et de la formation Voix fondée par la superstar du rock ukrainien Sviatoslav Vakartchouk (20).

Vingt-six sièges n'ont pas été pourvus en Crimée, péninsule annexée en 2014 par la Russie, et dans les territoires contrôlés par les séparatistes prorusses dans l'Est du pays.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.