Accéder au contenu principal

L1: Nice met fin à la belle série de Rennes

Publicité

Rennes (AFP)

Nice a fait tomber Rennes pour la première fois de la saison en remportant une nouvelle victoire à la dernière minute (2-1) grâce à un but de son défenseur Racine Coly dans les arrêts de jeu (90+2), dimanche lors de la 4e journée de Ligue 1.

Ce succès des hommes de Patrick Vieira, qui a commencé à se dessiner avec un penalty transformé par Wylan Cyprien (63), leur permet de rejoindre leurs victimes du jour en tête du classement, à égalité de points aussi avec le Paris Saint-Germain.

Au niveau des statistiques, Nice, qui avait déjà arraché la victoire en toute fin de match contre Amiens --à la 90+5-- lors de la 1re journée, continue à justifier son statut de bête de noire de Rennes: 6 victoires du Gym et 3 matches nuls lors des 9 dernières rencontres entre les deux clubs "Rouge et Noir" de la Ligue 1.

Le Stade Rennais a longtemps cru avoir idéalement lancé la promotion de sa campagne en Ligue Europa, dimanche dans un Roazhon Park presque plein, face à un OGC Nice courageux mais décimé en défense centrale (Dante, Hérelle et Sarr absents).

Les Bretons menaient à la pause après avoir ouvert le score quand le jeune Gautier Lloris, petit frère du gardien des Bleus, n'a pas pu repousser une tête du défenseur Jérémy Morel (25), déjà buteur à Montpellier (1-0) en ouverture du championnat.

C'était sur un corner obtenu par Faitout Maouassa et tiré par Clément Grenier. Un autre ex-Lyonnais très en vue lors d'une première période contrôlée par les Rennais, auteurs de 8 tirs dont 3 cadrés, mais laissant la possession du ballon à Nice (58%).

Changement de décor en deuxième période, avec des Niçois toujours aussi vigilants mais bien plus mobiles, notamment Youcef Atal, très remuant. A l'heure de jeu, Damien Da Silva a sauvé la mise devant le petit ailier algérien, puis Jérémy Morel a taclé Cyprien in extremis.

Cette période de domination niçoise s'est conclue par un penalty mérité, Atal étant pris en sandwich, à l'entrée de la surface, par Benjamin Bourigeaud et Hamari Traoré. Le capitaine Cyprien l'a transformé en prenant Mendy à contre-pied (63).

A un quart d'heure de la fin, les deux jeunes coaches ont décidé de faire entrer du sang neuf. Puis Walter Benitez est sorti devant Niang, qui cherchait à récupérer un centre de Del Castillo de la tête (76) et a boxé le ballon.

Rennes a repris un peu le contrôle du ballon et obtenu encore un corner (83) suite à une longue séquence de possession, mais encore une fois les Niçois ont laissé passer l'orage. Quelques minutes plus tard, premier cafouillage sans conséquence immédiate pour les Rennais. Mais sur le corner qui a suivi, Coly, seul au deuxième poteau, a donné la victoire aux Niçois, de la cuisse (90+2).

La trêve internationale sera la bienvenue pour Rennes, qui a raté sa deuxième période mais reste quand même au sommet de la Ligue 1, avec Nice, après un début de saison un peu inespéré. Jusqu'à cette défaite pas totalement illogique.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.