Accéder au contenu principal

Les négociations entre la Chine et les États-Unis doivent reprendre début octobre

La Chine et les États-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial.
La Chine et les États-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial. Mark Ralston, AFP

Les négociateurs américains et chinois doivent reprendre leurs pourparlers début octobre à Washington afin de mettre fin à la guerre commerciale qui fait rage depuis plus d'un an.

Publicité

C’est un nouvel espoir d’apaisement dans le bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Négociateurs chinois et américains se rencontreront "début octobre" pour un 13e cycle de négociations commerciales à Washington, a indiqué jeudi 5 septembre le ministère chinois du Commerce.

Les pourparlers, qui devaient à l'origine avoir lieu ce mois-ci, se tiendront après l'imposition le 1er septembre de nouvelles surtaxes douanières réciproques. La dernière session de négociations date de fin juillet à Shanghai.

Le principal négociateur chinois, Liu He, s'est entretenu jeudi matin avec le représentant américain pour le Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin, a indiqué le ministère chinois dans un bref communiqué.

Plainte de Pékin à l'OMC

À Washington, un porte-parole de l'Office du représentant au Commerce (USTR) a déclaré que Lighthizer et Mnuchin avaient convenu avec Liu He de la tenue de réunions commerciales à niveau ministériel à Washington "dans les prochaines semaines". Des réunions de travail à niveau inférieur auront lieu mi-septembre afin de "préparer le terrain pour des avancées significatives", a ajouté Jeff Emerson.

La Chine et les États-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels.

>> À lire : États-Unis vs Chine : du conflit commercial à la guerre économique ?

De nouvelles surtaxes frappant des milliards de dollars de produits chinois sont en outre entrées en vigueur dimanche aux États-Unis. La Chine a répliqué en augmentant les droits de douane sur 75 milliards de dollars de biens américains.

Pékin a par ailleurs annoncé cette semaine qu'il avait déposé une plainte à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en réaction à l'entrée en vigueur des nouveaux droits de douane américains.

Le président américain Donald Trump a adressé mardi un avertissement à la Chine, prévenant sur Twitter qu'il serait plus "dur" dans les négociations commerciales si celles-ci se prolongeaient jusqu'à son second mandat.

Avec Reuters et AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.