Accéder au contenu principal

Au Soudan, Abdallah Hamdok dévoile le premier gouvernement post-Omar el-Béchir

Le Premier ministre du gouvernement de transition soudanais, Abdallah Hamdok, lors d'une interview accordée à Reuters à Khartoum, le 24 août 2019.
Le Premier ministre du gouvernement de transition soudanais, Abdallah Hamdok, lors d'une interview accordée à Reuters à Khartoum, le 24 août 2019. Mohamed Nureldin Abdallah, Reuters

Le premier gouvernement soudanais depuis la chute d'Omar el-Béchir a été dévoilé jeudi par son chef, Abdallah Hamdok. C'est une étape majeure du processus de transition qui prévoit la mise en place d'institutions devant mener à un pouvoir civil.

Publicité

Les consultations étaient en cours depuis plusieurs jours, c'est maintenant officiel : au Soudan, le premier gouvernement depuis la chute du président Omar el-Béchir a été dévoilé jeudi 5 septembre par le Premier ministre du pays, Abdallah Hamdok.

Cette étape majeure, en plein processus de transition avec la mise en place d'institutions devant mener à un pouvoir civil, avait été reportée de plusieurs jours pour donner le temps à Abdallah Hamdok de choisir parmi les noms proposés par les Forces pour la liberté et le changement (FLC), fer de lance de la contestation ayant mené à la chute du président Omar el-Béchir, et par les militaires qui l'ont déposé sous la pression de la rue.

Annoncé en conférence de presse, le gouvernement est composé de 18 membres, dont quatre femmes, notamment la ministre des Affaires étrangères Asma Mohamed Abdallah, selon un correspondant de l'AFP.

Une période de transition de trois ans

Le Soudan s'est doté d'un Conseil souverain après la signature le 17 août d'un accord historique entre le Conseil militaire de transition, qui avait succédé à Omar el-Béchir, et les meneurs de la contestation.

>> À lire aussi : "Au Soudan, le Conseil souverain et le nouveau Premier ministre investis"

Cet accord trace les grandes lignes d'une période de transition qui doit durer un peu plus de trois ans et ouvrir la voix à des élections démocratiques.

L'un des premiers défis du gouvernement sera de relever l'économie d'un pays ayant notamment souffert de deux décennies de sanctions américaines.

Économiste chevronné, Abdallah Hamdok a été intronisé le 21 août.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.