Accéder au contenu principal
Focus

"Money wives" : au Nigeria, des fillettes mariées en remboursement de dettes

France 24

Dans l'extrême sud-est du Nigeria, des fillettes peuvent servir de monnaie d'échange. Une coutume de la communauté becheve veut qu'un débiteur puisse régler sa dette en vendant sa fille. Pour des sommes souvent dérisoires, des enfants – parfois dès l'âge de 3 ans – sont forcés au mariage et voués à une vie d'esclavage sexuel et de labeur forcé. Une pratique illégale, mais qui perdure. Car posséder une ou plusieurs "money wives" est vu dans cette communauté comme un signe extérieur de richesse.

Publicité

Une émission préparée par Patrick Lovett et Gaëlle Essoo.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.