Accéder au contenu principal

Serena Williams en finale de l'US Open pour la 10e fois

Serena Williams, le 5 septembre 2019, à New York où se déroule l'US Open de tennis.
Serena Williams, le 5 septembre 2019, à New York où se déroule l'US Open de tennis. ELSA, Getty Images North America, AFP

Serena Williams, 8e joueuse mondiale, s'est qualifiée jeudi, à presque 38 ans, pour sa 10e finale de l'US Open en battant l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e) 6-3, 6-1 en 1 h 10. Elle tentera samedi de remporter son 24e titre du Grand Chelem.

Publicité

Contrat rempli pour Serena Williams : l'Américaine toujours favorite lorsqu'elle entre sur un court s'est qualifiée sans encombre, jeudi 5 septembre, pour sa 10e finale de l'US Open, où elle affrontera la prodige canadienne Bianca Andreescu pour tenter d'égaler le record de 24 titres du Grand Chelem détenu par Margaret Court.

La reine de Flushing Meadows, 8e mondiale et qui visera également samedi en finale un 7e trophée à l'US Open, 20 ans après y avoir remporté son premier titre du Grand Chelem, a éliminé jeudi l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e) 6-3, 6-1 en 1 h 10.

"Il y a eu des jeux longs en début de partie et je sais de quoi elle est capable, elle n'a pas fait deux demies d'affilée en Grand Chelem par hasard... Alors je voulais m'accrocher pour ne pas démarrer trop lentement", a commenté l'Américaine, qui aura 38 ans le 26 septembre.

Après les deux premiers jeux, la cadette des sœurs Williams a dominé de plus en plus nettement son adversaire, faisant les points (34 coups gagnants) mais aussi les fautes (20 fautes directes). Elle a même gratifié le public d'un service-volée, qu'elle a gagné.

"Ça, vous ne le reverrez pas ! Je me suis demandée ce que je faisais là... moi, c'est la ligne de fond de court !", a-t-elle commenté.

En battant Svitolina, Serena Williams a par ailleurs égalé le record de victoires à Flushing Meadows (101) détenu par sa compatriote Chris Evert. "Les records, je n'y pense pas. Je viens et je fais ce que je peux sur le court. Mais faire partie d'un club, quel qu'il soit, aux côtés de Chrissie c'est super !", a-t-elle commenté.

"C'est irréel de jouer Serena en finale. C'est un rêve qui devient réalité"

Finaliste en 2018, Serena Williams a remporté six fois le titre (1999, 2002, 2008, 2012, 2013, 2014), comme Chris Evert. Pour le moment, aucune joueuse n'a fait mieux dans l'ère moderne.

Depuis son retour de maternité en mars 2017, Serena Williams a joué trois finales de Grand Chelem, à Wimbledon et l'US Open 2018, ainsi qu'à Wimbledon 2019. Mais elle n'a pas encore réussi à s'imposer. Elle aura donc une nouvelle chance samedi, devant un public qui l'adule.

En face, il y aura Andreescu, 15e mondiale à 19 ans et qui n'avait encore jamais dépassé le 2e tour en Grand Chelem. La Canadienne d'origine roumaine a éliminé la Belge Belinda Bencic (12e) 7-6 (7/3), 7-5 en 2 h 13.

"C'est irréel de jouer Serena en finale. C'est un rêve qui devient réalité, c'est fou.., c'est fou...", a déclaré Andreescu, qui était menée 2-5 dans la seconde manche avant d'aligner cinq jeux d'affilée.

"Si on m'avait dit il y a un an que je serais cette année en finale de l'US Open, j'aurais répondu ‘tu es fou’", a ajouté la joueuse qui, l'an dernier alors qu'elle était classée 208e à la WTA, n'avait pas passé les qualifications à Flushing Meadows.

Bianca Andreescu a explosé cette année avec des titres à Indian Wells et Toronto, où elle a profité de l'abandon de Serena Williams en finale.

En Australie en janvier, elle avait atteint le 2e tour après être passée par les qualifications. Elle avait aussi atteint le 2e tour à Roland-Garros avant de déclarer forfait pour une blessure à l'épaule gauche qui lui a ensuite fait manquer toute la saison sur gazon, y compris Wimbledon.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.