Accéder au contenu principal

La Chine et les États-Unis marquent une pause dans la guerre commerciale

Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, et le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche le 4 avril 2019.
Le vice-Premier ministre chinois, Liu He, et le président américain, Donald Trump, à la Maison Blanche le 4 avril 2019. Jim Watson, AFP

Alors que les négociateurs américains et chinois doivent reprendre les discussions début octobre, Washington et Pékin ont annoncé une pause, mercredi, dans leur guerre commerciale qui dure depuis 18 mois, ralentissant la croissance mondiale.

Publicité

C’est un nouvel apaisement dans le bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Les deux pays ont chacun fait un pas vers l'autre, mercredi 11 septembre, afin que la reprise des négociations commerciales début octobre se fasse dans de bonnes conditions.

Donald Trump a déclaré dans la soirée que les États-Unis avaient accepté de reporter de deux semaines, du 1er octobre au 15 octobre, le relèvement de cinq points de pourcentage des droits de douane sur 250 milliards de produits chinois importés, en guise de "signe de bonne volonté".

Le président américain a indiqué avoir répondu favorablement à une demande en ce sens effectuée par le vice-Premier ministre chinois, Liu He, négociateur en chef de Pékin sur le commerce. Il a ajouté avoir tenu compte du fait que la République populaire de Chine allait "célébrer son 70e anniversaire".

Pratiques commerciales jugées "déloyales"

Quelques heures auparavant, la Chine a annoncé que 16 catégories de produits américains seraient exemptés de nouveaux droits de douane qu'elle s'apprête à appliquer en représailles aux taxes additionnelles décidées par Washington. Pékin cherche à alléger la pression sur les industriels et professionnels chinois, qui souffrent des surcoûts induits par ces surtaxes.

Les discussions commerciales entre les deux plus grandes puissances économiques au monde, débutées il y a 18 mois, vont se poursuivre ce mois-ci avec des réunions de travail à Washington entre représentants américains et chinois. Elles doivent ensuite se poursuivre début octobre, toujours dans la capitale américaine, avec la première réunion à niveau ministériel depuis mai dernier.

Washington exige des autorités chinoises qu'elles mettent fin à des pratiques commerciales jugées "déloyales" en particulier le transfert forcé de technologies, les subventions massives aux entreprises d'État chinoises ou encore le vol de la propriété intellectuelle.

Avec Reuters et AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.