Accéder au contenu principal

Un déraillement de train meurtrier en RD Congo

Capture d'écran France 24

Le déraillement d'un train de marchandises a fait des dizaines de morts et de blessés, jeudi, dans le sud-est de la RD Congo, selon un bilan provisoire. Faute d'autres moyens de transports, les trains sont souvent pris d'assaut par les clandestins.

Publicité

Une catastrophe ferroviaire, jeudi 12 septembre, dans le sud-est de la République démocratique du Congo a fait entre 10 et 50 morts, selon des premiers bilans contradictoires et encore provisoires.

Dans un premier temps, le ministre de l'Action humanitaire Steve Mbikayi a annoncé 50 morts. "Encore une catastrophe. Déraillement à 3 h du matin dans le Tanganyika aux environs de la localité Mayibaridi. Bilan provisoire : 50 morts et plusieurs blessés", a-t-il écrit sur Twitter.

Confusion sur le bilan

"Correction. Il y a eu déraillement à Nyunzu. Bilan provisoire 10 morts, 30 blessés et 3 wagons couchés", a ensuite déclaré le gouverneur de la province du Tanganyika, Zoé Kabila, frère de l'ancien président Joseph Kabila.

"Le gouvernement provincial demande à la communauté de ne pas se fier aux spéculations des internautes et d'attendre le bilan officiel", a ajouté un porte-parole du gouvernement provincial sur les réseaux sociaux. Son message parle de "quelques morts et plusieurs blessés" et annonce des opérations de secours.

Dépêchés sur place pour des secours, des Casques bleus indonésiens avaient identifié 23 morts et 14 blessés en début d'après-midi, a indiqué la Mission des Nations unies au Congo (Monusco). Ces confusions sur les chiffres sont fréquentes en RDC, où les lieux d'accidents sont difficiles d'accès.

Sur le terrain, les témoignages concordent davantage. Il y aurait entre "50 et 100" morts, avance un membre de la commission Justice et Paix de l'Église catholique, Ernest Lukwesa, qui cite des blessés arrivés à Nyunzu, près de la catastrophe. "Le nombre de morts est encore difficile à déterminer. Il y a certaines personnes qui sont coincées sous les wagons", a-t-il dit.

Le président de l'intersyndical de la Société nationale des chemins de fer (SNCC), Victor Umba, a de son côté apporté des précisions sur les circonstances de la catastrophe : "Il s'agit d'un train de marchandises qui partait de Nyunzu vers la gare de Nyemba. Deux wagons se sont couchés".

"Ceux qui sont morts dans ce déraillement sont des clandestins. Il est impossible pour la SNCC de fournir un bilan quelconque. Notre DG est déjà à Kalemie (la capitale provinciale) pour voir comment relever les wagons couchés. Il semblerait que beaucoup de clandestins sont coincés sous les wagons déraillés", a ajouté cette source.

Les déraillements de train de marchandises sont fréquents en RDC où ils sont pris d'assaut par des passagers clandestins, faute d'autres moyens de transports.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.