Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Y a-t-il une planète B?"

France 24

A la Une de la presse, ce jeudi 12 septembre, la publication, hier, au Royaume-Uni, de documents confidentiels sur les possibles conséquences d’un Brexit sans accord. La manifestation des indépendantistes catalans à l’occasion de leur traditionnelle «Diada». Le début de la mobilisation, en France, contre la réforme des retraites. Un exploit de l’équipe de France de basket. Et la découverte d’une exoplanète qui ressemble à la nôtre.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

A la Une de la presse, la publication, hier, au Royaume-Uni, de documents confidentiels sur les conséquences d’un Brexit sans accord.

Baptisé «Yellowhammer», du nom, paraît-il, d’un petit oiseau dont le chant ressemble à quelqu’un disant en anglais «juste un peu de pain et pas de fromage», ces documents avaient déjà fuité dans la presse cet été, faisant état d'un risque de pénuries de nourriture, de carburants et de médicaments, de blocage des ports et du rétablissement de la frontière physique en Irlande, en cas de «no deal Brexit» - des menaces que Boris Johnson aurait tenté de dissimuler en décidant de suspendre le Parlement, selon The Times, qui rappelle que ce sont les députés, qui ont obligé le Premier ministre à publier l’intégralité de ce dossier «Yellowhammer», avant d’être congédiés. Une suspension jugée «illégale», hier, par la justice écossaise, d'après The I, qui accuse carrément Boris Johnson d’avoir «entraîné» la reine Elizabeth dans une «impasse», puisque la souveraine a dû valider sa demande de suspendre le parlement. Le journal précise que la décision de la justice écossaise n’est pas suspensive, et que la Cour suprême du Royaume-Uni rendra une décision définitive la semaine prochaine.

Le Brexit, s’il a lieu, sera-t-il l’équivalent d’un big-bang pour le Royaume-Uni? L’incertitude sur l’avenir du pays semble en tout cas aiguiser les appétits, comme en témoigne l’offre de rachat, pour 35 milliards d’euros, du London Stock Exchange par la bourse de Hong Kong, dont le patron a présenté son offre comme «une histoire d’entreprise à la Roméo et Juliette». Cette déclaration d’amour laisse toutefois de marbre The Financial Times, qui rappelle que la fameuse pièce de Shakespeare se terminer par le double suicide de Roméo et Juliette.

A la Une également, la mobilisation, hier, des indépendantistes catalans, à l’occasion de leur traditionnelle «Diada». Une manifestation «pour l’unité et contre la répression». Deux ans après la déclaration d’indépendance de l’automne 2017, et les arrestations de leurs principaux responsables ou leur départ à l’étranger, le rassemblement a rassemblé près de 600 000 personnes dans le centre de Barcelone - la plus faible mobilisation depuis 2012, selon le journal catalan Ara. Des indépendantistes «mobilisés, mais moins que par le passé», confirme El Periodico, un autre quotidien catalan, qui précise que ce rassemblement intervient quelques semaines avant le verdict de la Cour suprême espagnole contre 12 responsables indépendantistes, jugés pour «sédition» et «rébellion».

En France, les syndicats commencent leur mobilisation contre la réforme des retraites, dont le Premier ministre Edouard Philippe doit annoncer aujourd’hui le calendrier. «Le bras de fer commence»: Le Parisien évoque la mobilisation «sans précédent depuis 12 ans» des personnels des transports en commun parisiens, la RATP, à partir de demain. Une grève pour protester contre l’instauration d’un futur régime universel par points, l’épineuse question des régimes spéciaux n’ayant cependant pas encore été tranchée. Le Parisien, qui annonce aussi la mise en examen pour «prise illégale d’intérêts» du président de l’Assemblée nationale, dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne. Richard Ferrand dit qu’il n’entend pas démissionner, mais cette mise en examen est «un coup dur», selon le journal. Egalement à la rubrique judiciaire, Libération revient sur la comparution, hier, à Paris, de huit militants écologistes et d’un vidéaste pour pour avoir dérobé des portraits officiels d’Emmanuel Macron dans des mairies - des actions symboliques, selon ces militants, pour interpeller le président sur le «vide de sa politique environnementale et sociale». Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Pas question de nous quitter sans mentionner l’exploit de l’équipe de France de basket, qui s’est imposée 89-79 face aux Etats-Unis ,en quarts de finale de la Coupe du monde de basket - un événement qui n’était plus arrivé aux Américains en compétition officielle depuis 2006, d’après L’Equipe. «French Dream», «le rêve français», s’émerveille le quotidien sportif. Les Bleus de Rudy Gobert ont «conquis l’Amérique», et validé leur billet pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020, salue 20 minutes.

Les journaux français ont des étoiles dans les yeux, et les quotidiens britanniques les yeux tournés vers le ciel. The Independent rapporte que des astronomes ont annoncé, hier, avoir détecté pour la première fois de la vapeur d'eau dans l'atmosphère d'une exoplanète, située hors de notre système solaire. S’agit-il d’une planète comme la nôtre, s’agit-il d’une «planète B»? Ca, on ne le sait pas encore. Mais avant de vous réjouir trop vite, sachez que K2-18b, c’est son nom, se trouve à 110 années-lumière de la Terre, d'après The Daily Telegraph, ce qui veut dire que la lumière elle-même met 110 ans à parcourir la distance qui nous sépare d’elle. Autrement dit, notre planète A, à nous, il va tout de même falloir en prendre soin...

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.