Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Élection présidentielle : les habitants des zones rurales tunisiennes désabusés (3/4)

Des habitants de Siliana, dans le nord-ouest de la Tunisie, le 11 septembre 2019.
Des habitants de Siliana, dans le nord-ouest de la Tunisie, le 11 septembre 2019. Capture France 24

Dans les régions rurales de la Tunisie, où le taux de pauvreté atteint 26 %, les habitants ont du mal à faire confiance aux politiques, à qui ils reprochent de ne pas avoir tenu leurs promesses. Reportage à Siliana, dans le nord-ouest du pays.

Publicité

La région de Siliana en Tunisie est l'une des plus pauvres du pays. En période de campagne électorale, les zones rurales de Tunisie sont parmi les plus ciblées par les promesses de certains candidats, mais nombre d'habitants se sentent désabusés.

France 24 a rencontré de jeunes membres d'une association pour le développement de la ville, déçus par l’abandon d’un projet d’industrie agroalimentaire qui devait fournir de l'emploi dans la région. C’était une promesse formulée en 2012 par l'un des candidats à la présidentielle de dimanche 15 septembre.

Les habitants des campagnes ne sont pas les seuls à se sentir délaissés. Dans la banlieue de Tunis, à Raoued où règne l'insalubrité, certains ont décidé de s’organiser seuls. Hassen, l’un des habitants du quartier, fait passer des tuyaux à même le sol avec ses voisins pour drainer de l'eau jusque chez lui. Il n'ira pas voter.

Cette année, la campagne électorale a été marquée par le débat contre la corruption et pour l'intégrité, mais les candidats doivent encore gagner la confiance des électeurs désenchantés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.