Accéder au contenu principal

Inondations meurtrières en Espagne

Un homme tente d'éviter l'eau en marchant dans une rue inondée d'Orihuela, en Espagne, le 13 septembre 2019.
Un homme tente d'éviter l'eau en marchant dans une rue inondée d'Orihuela, en Espagne, le 13 septembre 2019. Jon Nazca, Reuters

Les inondations qui frappent le sud-est de l'Espagne ont fait six morts en trois jours, ont annoncé samedi les autorités. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées et le Premier ministre Pedro Sanchez s'est rendu sur place.

Publicité

L'Espagne affronte depuis quelques jours des intempéries meurtrières. Le Premier ministre Pedro Sanchez s'est rendu samedi 14 septembre dans les régions du sud-est du pays frappées par des pluies torrentielles et des inondations ayant fait six morts, selon un nouveau bilan, tandis que les liaisons ferroviaires étaient toujours interrompues et des vols annulés.

Le corps sans vie d'un homme, porté disparu vendredi, a été découvert dans un champ près de la ville d'Orihuela dans la région de Valence, a indiqué une porte-parole des autorités sans fournir de détails.

Cinq autres personnes ont péri au cours des deux jours précédents alors qu'elles tentaient de traverser des routes inondées à bord de leur voiture, dont un homme dont le véhicule a été pris au piège vendredi dans un tunnel inondé à Almeria.

Depuis mercredi, des pluies diluviennes ont entraîné le chaos sur les routes, provoqué l'interruption des lignes de transports publics et fait déborder les cours d'eau.

Voitures emportées et habitations submergées

Les inondations ont emporté des voitures et submergé des habitations dans les régions de Valence, Murcie et en Andalousie.

Après avoir observé les dégâts à bord d'un hélicoptère survolant la ville d'Orihuela dans la région de Valence, Pedro Sanchez a visité un centre de commandement pour les opérations de secours.

À son arrivée à Murcie, il a assuré que le gouvernement aiderait les sinistrés pour "qu'ils puissent au moins réparer la plus grande partie des dégâts matériels causés" par les inondations.

Il a souligné qu'il fallait attendre une baisse du niveau de l'eau pour que le gouvernement puisse faire une estimation du coût total des destructions.

Outre 1 500 personnes déjà évacuées auparavant, les autorités ont procédé vendredi à l'évacuation de 2 000 habitants de la ville de Santomera dans la région de Murcie à titre de précaution, en raison d'un lâcher d'eau sur un barrage afin d'éviter un débordement, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

La tempête a progressé vers l'ouest

La tempête a progressé samedi vers l'ouest, causant des inondations intempestives dans le village d'Alhaurin el Grande (province de Malaga) qui ont emporté des voitures, selon les autorités locales.

La ville de Séville (sud-ouest) a fermé tous ses jardins publics samedi, a annoncé la mairie dans un tweet.

L'aéroport de Murcie, qui avait été fermé vendredi, a rouvert samedi, mais deux vols à destination d'Ibiza ont été déroutés vers d'autres aéroports espagnols et deux autres vols annulés, a annoncé l'opérateur aéroportuaire espagnol AENA.

Les liaisons ferroviaires dans le sud-est de l'Espagne demeuraient interrompues samedi, plusieurs lignes à Valence et Murcie étant suspendues, selon la compagnie publique des chemins de fer.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.