Accéder au contenu principal
REPORTAGE

En Argentine, la malnutrition touche près de la moitié des enfants

Des élèves d'une école primaire d'un quartier populaire de Buenos Aires.
Des élèves d'une école primaire d'un quartier populaire de Buenos Aires. France 24

Les députés argentins ont approuvé jeudi à l'unanimité une proposition de loi d'"urgence alimentaire" pour tenter de venir à bout des problèmes de malnutrition qui touchent notamment les plus jeunes. Reportage.

Publicité

L’Argentine s’enfonce chaque jour un peu plus dans la pauvreté. Une loi d’urgence alimentaire vient d’être votée par les députés et doit encore être examinée par le Sénat. La profonde crise économique et sociale qui touche l’Argentine depuis deux ans s’est encore aggravée ces derniers mois.

L’inflation s'établit à plus de 55 % cette année et 5 millions de nouvelles personnes sont tombées dans la pauvreté (cette année), soit 10 % de la population. Quelque 30 % des Argentins – et près de 50 % des enfants – souffrent de malnutrition.

Dans un quartier populaire de Buenos Aires, comme dans beaucoup d’autres en Argentine, c’est maintenant à l’école de pallier les grandes nécessités alimentaires des enfants issus de familles modestes ravagées par la crise. Nombre d'entre eux arrivent le matin le ventre vide. "Chez eux, ils ne mangent pas bien, ne dînent pas comme ils devraient. Souvent, juste un bouillon ou une infusion", estime Ana Diaspotti, vice-directrice d’une école primaire.

À bout, les Argentins manifestent, presque quotidiennement. Ils exigent une réponse du gouvernement, du travail, de quoi manger. Aujourd’hui, ce sont les organisations sociales à bout de souffle qui occupent la place du palais présidentiel.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.