Accéder au contenu principal

Présidentielle tunisienne : Kaïs Saïed et Nabil Karoui s'affronteront bien au second tour

Nabil Karoui (gauche) et Kaïs Saïed s'affronteront au second tour de la présidentielle tunisienne.
Nabil Karoui (gauche) et Kaïs Saïed s'affronteront au second tour de la présidentielle tunisienne. Infographie France 24 / Anis Mili, Fethi Belaid, AFP

Le candidat conservateur Kaïs Saïed et l'homme d'affaires emprisonné Nabil Karoui sont qualifiés pour le second tour de la présidentielle tunisienne, avec respectivement 18,4 % et 15,6 % des voix, selon les résultats officiels rendus publics mardi.

Publicité

Les résultats officiels dévoilés mardi 17 septembre en Tunisie ont confirmé l'étonnant duel du second tour de la présidentielle entre le conservateur Kaïs Saïed et le magnat controversé des médias Nabil Karoui, actuellement en prison.

Kaïs Saïed, un universitaire de 61 ans sans parti ni structure, entré en toute discrétion sur la scène politique, recueille 18,4 % des voix, d'après les chiffres de l'Isie, l'instance électorale. "Il n'y a pas d'alliance entre des partis politiques, ou avec un parti ou une coalition de partis, il y a un projet", a-t-il déclaré à la presse.

Il devance l'homme d'affaires emprisonné Nabil Karoui, qui recueille 15,6 % des suffrages. "On souhaite tous que la deuxième étape permette aux Tunisiens de choisir leurs représentants au Parlement (et) à la présidence de la République tunisienne", a déclaré Hatem Mliki, porte-parole de Nabil Karoui, sous le coup d'une enquête pour blanchiment d'argent et fraude fiscale et incarcéré depuis le 23 août.

Le dirigeant du parti d'inspiration islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, candidat pour la première fois aux législatives, a quant à lui appelé ses partisans à voter en nombre à ce scrutin afin qu'Ennahdha pèse dans la composition du gouvernement.

Il a souligné qu'il revenait à la choura, l'organe consultatif du mouvement, de décider quel candidat soutenir à la présidentielle, puisque celui présenté par Ennahda, Abdelfattah Mourou, est arrivé troisième au premier tour avec 12,9 % des voix.

Sept millions de Tunisiens sont appelés à élire leurs députés le 6 octobre, lors d'un scrutin à un tour, tandis que le second tour de la présidentielle est prévu le 6 ou le 13 octobre.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.