Accéder au contenu principal

La polémique continue après une nouvelle vidéo de "blackface" de Justin Trudeau

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Winnipeg, le 19 octobre 2019.
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Winnipeg, le 19 octobre 2019. Shannon VanRaes, Reuters

En pleine campagne électorale, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a une nouvelle fois présenté ses excuses jeudi après la diffusion d'une vidéo de lui jeune maquillé en Noir. Une photo du même genre avait déjà fait scandale la veille.

Publicité

Après les photos, la vidéo. Le Premier ministre du Canada, en pleine campagne pour les législatives, est dans la tourmente après la diffusion jeudi 19 septembre de nouvelles images le montrant grimé en Noir – une pratique controversée, dite du "blackface" ou du "brownface". Tournée au début des années 1990 selon le Parti libéral, cette vidéo sans son, floue, montre Justin Trudeau maquillé en Noir, vêtu d'un tee-shirt et d'un jean, s'amusant à faire des grimaces en levant les bras.

"La réalité, c'est que j'ai blessé des gens que j'étais censé défendre et aider, et j'en suis profondément désolé", a-t-il affirmé jeudi lors d'une conférence de presse à Winnipeg (Manitoba). "Je reconnais que c'est quelque chose de totalement inacceptable", a admis le Premier ministre, ardent multiculturaliste.

"Ce que j'ai fait a blessé des gens qui ne devraient pas être confrontés à l'intolérance et à la discrimination en raison de leur identité", a martelé Justin Trudeau, dont la campagne est complètement occultée par cette nouvelle polémique, à un mois des élections législatives du 21 octobre.

"Le fait est que je n'ai pas compris combien il peut être blessant de subir des discriminations chaque jour", a reconnu Justin Trudeau, fils de l'ancien Premier ministre Pierre Elliott Trudeau. "J'ai toujours reconnu que je venais d'un milieu privilégié, et je dois reconnaître aujourd'hui que cela s'est accompagné d'un immense angle mort. J'en suis vraiment désolé, et je présente mes excuses."

Trous de mémoire

Mercredi soir, le magazine Time avait diffusé une photo datant de 2001 montrant Justin Trudeau le visage maquillé de noir lors d'une soirée privée. Le dirigeant avait lui-même reconnu s'être également grimé lors d'un concours de chant dans son lycée quelques années plus tôt, au cours duquel il avait interprété une chanson du chanteur noir Harry Belafonte.

Interrogé pour savoir pourquoi il n'avait pas mentionné mercredi lors de son point l'existence de l'épisode de "blackface" immortalisé par la vidéo, il a assuré l'avoir oublié. Et il s'est refusé à dire si d'autres photos de même nature risquaient de faire leur apparition dans les prochains jours, disant craindre ses trous de mémoire… Pourquoi n'a-t-il pas révélé plus tôt l'existence de ses "blackfaces" ? "J'étais trop embarrassé", a-t-il concédé.

La vidéo de jeudi a été transmise à la chaîne Global News... par les Conservateurs eux-mêmes, a reconnu leur chef Andrew Scheer. "La chose qui me dérange le plus, c'est que Justin Trudeau a menti hier soir. Quand on lui a demandé s'il y avait d'autres incidents, il a dit qu'il n'y en avait qu'un seul, mais ce matin on apprend qu'il y en a d'autres", a-t-il lancé.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.