Accéder au contenu principal
Dans la presse

"SOS Terre"

France 24

A la Une de la presse, ce lundi 23 septembre, le début du sommet spécial de l’ONU sur le climat, aujourd’hui, à New York. Les spéculations sur une possible rencontre entre le président américain Donald Trump et son homologue iranien en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. L’ouverture du procès du Mediator, en France. Et une peintre méconnue.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

A la Une de la presse, ce matin, le sommet spécial de l’ONU pour le climat qui s’ouvre aujourd’hui à New York, en présence d’une soixantaine de dirigeants mondiaux.

«Des engagements concrets, plutôt que des beaux discours», car il y a urgence: tel est le message qu’entend faire passer le secrétaire général de l’ONU. Antonio Guterres veut mettre la pression sur les Etats, pour qu’ils redoublent d’effort et réduisent drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre - un appel relayé par le quotidien italien La Stampa, qui titre: «Sos Terre», avec une image extraite de la série de photos intitulées «Anthropocène», du Canadien Edward Burtynsky - un photographe qui documente l’impact de l’activité humaine sur le changement climatique. Ce sommet sera-t-il «un pas vers le sauvetage de la planète?», espère le journal. Un espoir partagé par le quotidien suisse Le Temps, qui revient à la Une sur la «marche funèbre» à laquelle près de 250 personnes revêtues de noir ont participé hier, pour rendre hommage au glacier du Pizol, menacé de disparition par le réchauffement climatique. Une mobilisation parmi beaucoup d’autres, en particulier chez les jeunes. L’Orient Le Jour fait état des grèves de l’école, organisées vendredi dernier, de San Francisco jusqu’à Kuala Lumpur, en passant par Berlin. Le journal libanais regrette néanmoins que cette mobilisation reste trop faible dans le monde arabe, où «l’écologie apparaît souvent comme un luxe occidental, une problématique de «riches»».

En France, pays de l’accord de Paris, l’appel d’Antonio Guterres a été entendu. Répondant à son invitation à préférer les actes aux paroles, La Croix désigne trois priorités concrètes, pour tenter de contenir le réchauffement sous les deux degrés d’ici la fin du siècle - des recommandations destinées, à l’évidence, aux citoyens des pays les plus riches, puisqu’il s’agir de consommer moins d’énergie, de modifier les habitudes alimentaires et de se déplacer autrement. Un message reçu également 5 sur 5, par Libération, qui annonce consacrer toutes ses unes de la semaine aux enjeux climatiques. Libé, qui se montre très critique sur le bilan écologique d’Emmanuel Macron. Alors que le président français compte se présenter pendant les prochaines 48 heures qu’il passera à New York comme le «champion de la terre», le journal annonce déjà que cette posture ne sera suivie d’aucune annonce concrète, notamment sur l’Amazonie, Libé rappelant, entre autres, les nombreux désaccords entre Emmanuel Macron et son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, qui ne sera pas présent au sommet de l’ONU. Egalement absent de ce rendez-vous, le président Donald Trump, dont El Periodico critique, lui, les attaques répétées contre la régulation environnementale, aux Etats-Unis - des attaques «contre-nature», ou plutôt «contre la nature», selon le journal catalan.

Donald Trump, qui laisse planer le doute sur une possible rencontre, en marge de l’assemblée générale de l’ONU, avec le président iranien Hassan Rohani. D’après le quotidien émirati The National, le président américain aurait finalement écarté cette idée - une déclaration à prendre avec des pincettes, étant donnée la nature passablement imprévisible de Donald Trump. Hassan Rohani a pour sa part déclaré, hier, qu'il présenterait cette semaine, devant l’ONU, «un plan pour assurer la sécurité dans le Golfe en coopération avec d'autres pays de la région». Une proposition présentée comme une «main tendue» par le journal officiel The Iran Daily.

A noter aussi, l’ouverture, ce matin, à Paris, du procès du Médiator, fabriqué par le laboratoire Servier, un coupe-faim à l’origine de très graves lésions cardiaques, qui a fait des milliers de victimes. 2684 plaignants, 376 avocats, 25 prévenus et 3 salles d’audience: Le Parisien annonce un procès «hors norme», qui pourrait durer 6 mois, «le procès de l’arrogance» d’un laboratoire pharmaceutique qui aurait tout fait, «pendant des années, pour retarder la procédure judiciaire, traîné des pieds pour verser des indemnisations, cultivé l’opacité, ignoré les malades, et intimidé les uns ou les autres», selon le journal. A l’origine de ce scandale sanitaire, «combien de coupables?», demande L’Humanité, qui voit dans l’affaire du Mediator la «parabole d’un système qui broie des existences pour peu que des dividendes soient générés». Une affaire que la pneumologue Irène Frachon qualifie de «crime industriel» dans les colonnes du journal Ouest France. Cette médecin est à l’origine des révélations sur les dangers du médicament, il plus de 10 ans - dix ans qu’Irène Frachon attend le procès du Mediator.

Pas question de nous quitter sans mentionner les Journées du Patrimoine, qui ont enthousiasmé près de 12 millions de personnes, ce week-end, en France. 12 millions de visiteurs, qui ont pu découvrir le patrimoine français sous toutes ses coutures, comme chaque année. Ce qu’on sait moins, c’est qu’à cette occasion des journées du matrimoine étaient également organisées, avec plusieurs parcours dédiés aux femmes artistes, souvent méconnues, telle que Marie-Jeanne Carpentier - une peintre française disparue en 1965 et dont l’œuvre est largement consacrée aux représentations d’hommes aux corps athlétiques. D’après le Huffington Post, l’une de ses œuvres, représentant l’organe reproducteur masculin, n’aurait rien à envier à « L’Origine du monde» de Gustave Courbet»». A découvrir.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.