Accéder au contenu principal

Allemagne: Munich écrase Cologne et prend seul la tête

Publicité

Munich (Allemagne) (AFP)

Munich a surclassé samedi le promu Cologne 4-0 grâce notamment au premier but de Coutinho sous ses nouvelles couleurs, pour prendre provisoirement la tête de la Bundesliga en attendant la suite de cette 5e journée.

Leipzig, qui n'est qu'à un point, repassera devant en cas de victoire en déplacement à Brême samedi soir (18h30).

A l'Allianz Arena, Robert Lewandowski a réussi un doublé, sur deux services de Joshua Kimmich (3e et 48e), marquant ses 201e et 202e buts pour son 250e match officiel avec le Bayern. Grand seigneur, le Polonais a ensuite offert le ballon à Coutinho pour un pénalty obtenu par le Brésilien. Le transfuge de Barcelone a ouvert son compteur en Allemagne (3-0, 60e).

"C'était spontané, a affirmé Lewandowski après le match, interrogé sur son geste pour Coutinho, nous n'avions pas discuté avant le match de ce qu'on ferait si nous avions un pénalty. Mais c'était important pour lui, surtout ici à l'Allianz Arena, pour sa confiance. C'est un grand joueur, nous devons tous l'aider" à s'intégrer au plus vite.

Coutinho a ensuite délivré un caviar à Ivan Perisic pour le 4e but (73e), alors que Cologne, réduit à dix, n'a jamais cherché à se recroqueviller devant son but et a toujours essayé de jouer.

- Psychodrame Neuer-ter Stegen -

Cette victoire va permettre de ramener l'attention vers le terrain à Munich, où le psychodrame autour de la rivalité en équipe nationale du capitaine Manuel Neuer avec le gardien de Barcelone Marc-André ter Stegen a occupé les esprits toute la fin de semaine.

Après un échange acrimonieux par médias interposés entre Neuer et ter Stegen, où le Barcelonais a reproché à son rival bavarois des propos "inopportuns", le président du Bayern Uli Hoeness est brutalement monté au créneau mercredi et jeudi, dans le style si peu diplomatique qui a fait sa légende.

Manuel Neuer est le meilleur et ter Stegen "n'a absolument aucun droit (de revendiquer la place) en équipe nationale", a-t-il lâché. Avant d'exiger de l'encadrement de la sélection "qu'on prenne ce Monsieur ter Stegen entre quatre yeux et qu'on lui explique que ça ne doit pas se passer comme ça".

Les dirigeants du Bayern n'ont clairement pas oublié la brutale éviction de l'équipe nationale la saison dernière de trois de leurs stars, Thomas Müller, Jérôme Boateng et Mats Hummels (passé depuis à Dortmund) et gardent une dent contre Joachim Löw.

Côté français, Kingsley Coman était au repos sur le banc, après sa belle prestation et son but en Ligue des champions mercredi contre l'Etoile Rouge de Belgrade (3-0). Corentin Tolisso au milieu, Benjamin Pavard et Lucas Hernandez aux deux postes de latéraux, comme en équipe de France, étaient bien présents. Le jeune Mickaël Cuisance est entré en jeu à la 71e minute.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.