Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Sans Chichi"

Capture d'écran France 24

À la Une de la presse, les adieux à Jacques Chirac. Trajectoire d'"un destin français" ou la "fin d'une époque", les Français sont invités à tourner la page et à vivre "sans Chichi"...

Publicité

Jacques Chirac, ou la trajectoire d’un destin français. Dans le parcours de l’ancien président, la France, selon Alexis Brézet, éditorialiste au Figaro, "se reconnaissait telle qu’elle est, avec ses grandeurs et ses doutes, son panache et ses prudents calculs, avec surtout, ce scepticisme foncier qui doute de tout, et notamment de la possibilité de changer le cours des choses". Une "histoire française", faite de conquêtes politiques, résumée à la Une de la Croix. Si "en ses jeunes années, il suscitait une grande méfiance", Guillaume Goubert constate qu’il "nous quitte en laissant derrière lui l’image d’un père de la Nation". Le Parisien revient sur la raison de cette tristesse, mais aussi l’ambivalence du personnage, évoquant un "champion de la mauvaise foi, de l’inconstance des idées, et toujours prêt à des petits arrangements avec la loi ou la morale pour parvenir à ses fins" (…) mais aussi "un homme d’une classe folle, profondément humain, capable en une poignée de main de saisir les attentes d’une personne ou d’un peuple".

Le quotidien de gauche Libération nous invite à une vie "sans Chichi", allusion à celui qui n’est plus, et à son rapport sans filtre aux Français. Laurent Joffrin voit en Jacques Chirac un président inconstant et un "homme pressé, qui aime la route plus que l’étape, qui se bat pour atteindre les sommets mais ne sait pas ce qu’il fera quand il y sera".

À travers la mort de Jacques Chirac, le journal libéral L’Opinion décrit pour sa part la fin d’une époque, une histoire politique qui se tourne. Selon Nicolas Beytout, son directeur, "la France retiendra ses fulgurances et ses combats plutôt que son action de long terme".

La presse internationale consacre aussi une place à l’ancien président français. Le journal burkinabè Aujourd’hui au Faso salue, "de la Corrèze au Zambèze, le départ d’un ami du village africain". Un hommage au "plus africain des président français", qui avait compris que "l’Afrique est à la fois incontournable pour le rayonnement extérieur de la France, mais aussi pour leurs présidents, ceux qui veulent se faire réélire".

Dans la presse libanaise, à la Une du Daily Star, les photos de Jacques Chirac et de l’ancien premier ministre Rafic Hariri attestent d’une "indéfectible" amitié. "Le Liban pleure la perte d’un fidèle ami. Chirac a apporté l’espoir de la résurrection du Liban après 15 années dévastatrices de guerre civile". De son côté, L’Orient le Jour souligne que l’ancien président français a redonné à la politique française une orientation favorable aux pays arabes et salue, dans son édito, "un homme de cœur et un homme d’État".

Le visage de Jacques Chirac qui s’étale aussi à la Une du China Daily. Un amoureux de la Chine et de la poésie chinoise, connu cependant pour son inconstance, au début eurosceptique, avant de devenir un défenseur invétéré du fédéralisme européen.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.