Accéder au contenu principal
Focus

Autour du lac Tchad, le commerce pour contrer la terreur de Boko Haram

Capture d'écran France 24

À l’extrême nord du Cameroun, à la frontière avec le Nigeria, le village de Gakara fait figure de martyr. Il y a quelques mois, la secte Boko Haram y a pour cible des femmes en les mutilant de leurs oreilles. Une nouvelle escalade dans la stratégie de la terreur menée par la secte islamiste, qui sème la psychose dans la région depuis dix ans. Pour l’empêcher de basculer sous le contrôle des jihadistes, une unité d'élite de l'armée camerounaise tente de ressusciter le commerce frontalier.

Publicité

Une émission préparée par Rebecca Martin

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.