Accéder au contenu principal

Présidentielle tunisienne : la justice rejette la demande de libération de Nabil Karoui

Un garçon tient une pancarte soutenant le candidat à la présidentielle, Nabil Karoui, lors d'un rassemblement demandant sa libération, devant le tribunal de Tunis, le 3 septembre 2019.
Un garçon tient une pancarte soutenant le candidat à la présidentielle, Nabil Karoui, lors d'un rassemblement demandant sa libération, devant le tribunal de Tunis, le 3 septembre 2019. Zoubeir Souissi, Reuters

La justice a rejeté, mardi, la demande de remise en liberté de Nabil Karoui, qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle en Tunisie.

Publicité

Nabil Karoui reste en prison. La cour d'appel de Tunis a rejetté, mardi 1er octobre, une nouvelle demande de libération du candidat au second tour de la présidentielle, a indiqué à l'AFP un de ses avocats, Kamel Ben Messoud, moins de deux semaines avant le scrutin.

Poursuivi depuis 2017 pour blanchiment d'argent et évasion fiscale, le magnat des médias Nabil Karoui a été placé en détention préventive le 23 août, et toutes les demandes de libération ont été rejetées jusque-là.

Arrivé en deuxième position du premier tour de l'élection présidentielle anticipée, il affrontera le 13 octobre prochain au second tour le juriste Kaïs Saïed.

>> À lire aussi : Présidentielle tunisienne : Nabil Karoui, le "Berlusconi tunisien", candidat depuis sa prison

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.