Accéder au contenu principal

Wall Street finit en hausse, misant sur une baisse des taux d'intérêt

Publicité

New York (AFP)

Wall Street a terminé dans le vert jeudi après un début de séance indécis, les acteurs financiers étant de plus en plus nombreux à prévoir un abaissement des taux d'intérêt par la Réserve fédérale américaine après des indicateurs décevants.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a pris 0,47%, à 26.201,04 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 1,12%, à 7.872,26 points et l'indice élargi S&P 500 s'est apprécié de 0,80%, à 2.910,63 points.

La Bourse new-yorkaise a brusquement reculé jeudi, peu après l'ouverture, à l'annonce d'un affaiblissement plus important que prévu de la croissance de l'activité dans les services aux États-Unis

L'indice non-manufacturier ISM s'est établi à 52,6%, s'inscrivant 3,8 points de pourcentage en dessous de son niveau du mois d'août. Les analystes misaient sur un meilleur score, à 55,4%.

Après des chiffres décevants mardi sur l'activité dans le secteur manufacturier, à son plus bas en 10 ans, et sur les créations d'emplois dans le secteur privé mercredi, les acteurs financiers ont paru s'inquiéter du ralentissement de l'économie américaine.

Mais les principaux indices de Wall Street sont repartis à la hausse, alors qu'un plus grand nombre d'investisseurs s'attendent à un abaissement des taux d'intérêt de la Fed pour soutenir la croissance de la première économie mondiale.

"Même si les données économiques de cette semaine ont été négatives, elles ont renforcé les probabilités pour que la Fed réduise ses taux d'intérêt", note Peter Cardillo de Spartan Capital Securities.

Selon un outil de la plateforme de courtage CME, les investisseurs évaluent désormais à environ 90% la probabilité que la Fed réduise ses taux d'intérêt lors de sa prochaine réunion fin octobre contre 50% environ il y a une semaine.

Des éléments techniques ont également permis à la Bourse new-yorkaise de rebondir après deux séances de baisse consécutives, estime M. Cardillo.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans de la dette américaine s'établissait à 1,536% vers 20H20 GMT, en recul par rapport à la clôture de la veille (1,599%).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.