Accéder au contenu principal

Une vente record pour une toile de Banksy en écho avec le Brexit

La toile de Banksy représentant le Parlement britannique peuplé de singes.
La toile de Banksy représentant le Parlement britannique peuplé de singes. Tolga Akmen, AFP

A quelques jours d'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, une toile de Banksy représentant le Parlement britannique peuplé de singes a été vendu pour 11,1 millions d'euros. Un record pour le street artiste.

Publicité

C'est une œuvre dans l'air du temps. Une toile du street artiste Banksy représentant le Parlement britannique peuplé de singes. En plein débat sur le Brexit, cette peinture s'est arrachée jeudi 3 octobre à Londres pour la somme de 9,9 millions de livres (11,1 millions d'euros), un record pour l'artiste.

L'estimation a été pulvérisée. La toile, de 2,50m x 4,2m sans son cadre, était estimée entre 1,5 et 2 millions de livres sterling (soit entre 1,7 et 2,25 millions d'euros). Elle a été adjugée après treize minutes "d'enchères disputées", où dix collectionneurs, a indiqué Sotheby's ont fait s'envoler le prix. L'identité de l'acquéreur n'a pas été divulguée.

En apprenant la nouvelle, Banksy n'a pas manqué d'ironiser sur son compte twitter. "Prix record pour une peinture de Banksy atteint ce soir. Dommage! Elle ne m'appartenait plus", a-t-il écrit. L'artiste l'avait en effet vendu en 2011.

Il a ensuite poursuivi par une citation de Robert Hughes, critique d'art australien : "Au lieu d'être un patrimoine commun à l'humanité comme le sont les livres, l'art devient la propriété personnelle de celui qui peut se l'offrir. Imaginez que n'importe quel livre du monde vaille un million de dollars. Imaginez l'effet catastrophique que cela aurait sur la culture".

"Une seule, simple image"

Cette vente intervient à quelques jours d'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Europe, le 31 octobre prochain. "Il n'y a jamais eu de meilleur moment pour mettre en vente ce tableau", avait ainsi déclaré lors de la présentation de l'œuvre Alex Branczik, chef du département d'art contemporain Europe de Sotheby's, qualifiant de "feuilleton quotidien" les scènes de ces derniers mois et semaines au Parlement. Pour lui, l'œuvre de Banksy souligne "la régression de la plus ancienne démocratie parlementaire du monde dans une attitude tribale et animale".

"Je pense qu'il n'y a aucun doute quant à ses opinions politiques, mais le vrai génie de Banksy est sa capacité à réduire cet incroyable débat complexe à une seule, simple image", a observé l'expert de Sotheby's.

Auparavant baptisé "Question Time" ("La séance des questions"), en référence à la séance hebdomadaire des questions au Premier ministre, le tableau a été retravaillé par l'artiste, qui a notamment changé le sens de la banane de l'un des chimpanzés. Le tableau a été rebaptisé par dérision "Devolved Parliament" ("Parlement dévolu").

Ce n'est pas la première fois que le célèbre street artist s'immisce dans le débat du Brexit. À Douvres, il a réalisé une fresque représentant un homme en train de casser une étoile du drapeau européen à coups de burin, une œuvre que peuvent voir les milliers de chauffeurs routiers et de visiteurs qui entrent au Royaume-Uni chaque jour.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.