Accéder au contenu principal

Mondial de rugby : l'Afrique du Sud surclasse une Italie diminuée

L'Afrique du Sud a largement dominée l'Italie.
L'Afrique du Sud a largement dominée l'Italie. Anne-Christine Poujoulat, AFP

Face à une Italie réduite à 14 dès le début de la deuxième période, l'Afrique du Sud n'a pas eu à forcer son talent pour signer un deuxième succès dans la phase de poules du Mondial-2019 de rugby. Les Springboks se rapprochent des quarts de finale.

Publicité

Il n'y aura donc pas eu de surprise. Malgré des débuts encourageants dans cette Coupe du monde de rugby 2019, l'Italie n'a rien pu faire face à l'Afrique du Sud, pour son premier gros test face à une nation majeure. Contre les Springboks, la Squadra azzura a montré de bonnes dispositions mais aussi quelques limites qui lui ont été fatales. Et l'expulsion de Lovotti au retour des vestiaires a fini par sonner le glas des très minces espoirs italiens, finalement lourdement vaincus (49-3).

Face à l'un des prétendants à la victoire finale, les Italiens ont accusé d'entrée un sérieux déficit de puissance, même si c'est sur un beau mouvement au large qu'ils ont plié dès la 6e minute, Kolbe aplatissant en coin pour les Boks (7-0). C'est au pied que les Transalpins ont fini par débloquer leur compteur dans la foulée, grâce à Allan (7-3, 10e), avant que la réponse intervienne rapidement par Pollard (10-3, 12e).

Installés dans le camp italien, les Sud-Africains ont appuyé sur l'accélérateur juste avant la demi-heure de jeu, en puissance cette fois, marquant un essai par son talonneur Mbonambi (17-3, 27e). Et de virer très largement en tête à la pause.

Lovotti plombe les siens

Le retour des vestiaires a mis un terme au suspense, puisque le plaquage cathédrale de Lovotti sur Vermeulen a logiquement été sanctionné d'un carton rouge. Réduits à 14, les Italiens ont alors énormément souffert malgré une présence de tous les instants dans le combat. Pollard a ajouté trois points au pied (20-3, 50e), avant que Kolbe ne signe un doublé sur l'action suivante (25-3, 52e).

Les Springboks se sont même offerts le point du bonus offensif autour de l'heure de jeu, lorsqu'Am s'est lui-aussi invité en terre promise, sur un contre éclair (32-3, 57e). Puis, dans le dernier quart d'heure, Mapimpi (39-3, 67e), Snyman (44-3, 76e) puis Marx (49-3, 80e+2) se sont chargés de donner un peu plus de relief au succès des leurs.

Un large succès qui permet donc aux Springboks d'entrevoir avec beaucoup plus de certitudes les quarts de finale, dont les portes se referment presque pour les Italiens. Les coéquipiers de Sergio Parisse devront désormais se défaire des All Blacks s'ils veulent voir les quarts.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.