Accéder au contenu principal

Attaque à la préfecture: il y a eu "évidemment des failles", admet Castaner

Publicité

Paris (AFP)

Le ministre de l?Intérieur a admis dimanche que la tuerie de la préfecture de la police a mis en évidence des "failles" dans le suivi de l'assaillant, réaffirmant ainsi que son dossier administratif ne mentionnait "aucun signe" de radicalisation.

Interrogé sur TF1, Christophe Castaner a notamment déploré qu'aucun "signalement" ne soit remonté aux autorités de la préfecture après que Mickaël Harpon a justifié dès juillet 2015 devant des collègues l'attentat contre Charlie Hebdo.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.