Accéder au contenu principal

Plusieurs personnes blessées dans une attaque au couteau à Manchester

Le centre commercial d'Arndale, à Manchester, ici en février 2017.
Le centre commercial d'Arndale, à Manchester, ici en février 2017. AFP

Une attaque au couteau a fait quatre blessés, vendredi, dans un centre commercial de Manchester. Un suspect d'une quarantaine d'années a été arrêté.

Publicité

Plusieurs personnes ont été blessées à l'arme blanche, vendredi 11 octobre, dans un centre commercial de Manchester, dans le nord de l'Angleterre, et un suspect d'une quarantaine d'années a été arrêté.

La police britannique a déclaré dans la nuit de vendredi à samedi que le suspect, placé en garde à vue,  aurait agi seul, alors que la piste terroriste était envisagée dans un premier temps. "Nous ne connaissons pas le motif de cette terrible attaque, qui apparaît aléatoire", a déclaré aux journalistes un représentant de la police.

"L'assaillant a commencé à s'avancer brusquement et à attaquer des gens avec un couteau", avait  précisé plus tôt un responsable de la police de Manchester, Russ Jackson, lors d'une conférence de presse. "Cela semble [une attaque] aveugle, très certainement brutale et extrêmement effrayante pour tous ceux qui en ont été témoins."

Compte tenu de "la localisation de l'incident et sa nature, les officiers de la police antiterroriste mènent les investigations", avait précédemment  indiqué la police dans un communiqué. Le suspect a été placé en garde à vue. Les enquêteurs restent "ouverts" à d'autres pistes, selon la police.

L'attaque a eu lieu vers 11 h 15 locales (10 h 15 GMT) et a entraîné le déploiement d'un important dispositif de sécurité dans cette ville britannique frappéeen 2017 par un attentat à la bombe qui avait fait 22 morts à la sortie d'un concert de la pop star américaine Ariana Grande.

"Pas de menace de plus grande ampleur"

Cinq personnes ont été blessées, selon un dernier bilan. Trois personnes, un quinquagénaire et deux femmes dans un état "stable", dont l'une âgée de 19 ans, ont été hospitalisées. "Bien qu'il s'agisse de vilaines blessures [...], aucune ne met heureusement leur vie en danger", a indiqué Russ Jackson.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s'est dit "choqué" sur Twitter et a adressé ses "pensées" aux victimes, remerciant les services de secours et les enquêteurs.

La ministre de l'Intérieur, Priti Patel, s'est dite "très préoccupée", sur le même réseau social.

Selon les médias locaux, le centre commercial d'Arndale, où se sont déroulés les faits, a été évacué. Les patrouilles ont été augmentées dans la zone. Mais "nous ne pensons pas qu'il y ait une menace de plus grande ampleur en ce moment et nous espérons que la ville puisse revenir à la normalité d'ici à demain (samedi) matin", précisait la police vendredi après-midi.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.