Accéder au contenu principal

Mondial de rugby : l'Irlande balaie les Samoa et rallie les quarts

L'Irlande sera bien au rendez-vous des quarts de finale.
L'Irlande sera bien au rendez-vous des quarts de finale. Peter Cziborra, Reuters

Même réduite à 14 dès la demi-heure de jeu, l'Irlande a signé un succès bonifié face aux Samoa, synonyme de qualification pour les quarts de finale du Mondial-2019 de rugby. Une victoire qui rend d'autant plus crucial le Japon - Écosse de dimanche.

Publicité

L'Irlande n'aura même pas eu le temps de trembler. Contraint de s'imposer avec le bonus offensif face aux Samoa pour s'assurer une place en quart de finale de la Coupe du monde de rugby 2019, le XV du Trèfle a parfaitement négocié sa première rencontre couperet. Même réduite à quatorze après l'explusion d'Aki, avant même la demi-heure de jeu, la sélection irlandaise a marché sur des Samoans brouillons et indisciplinés, validant sa présence parmi le top 8 mondial. Sept essais et un score fleuve de 47-5 ont suffi aux hommes de Joe Schmidt pour confirmer leur montée en puissance et effacer le traumatisme de la défaite face au Japon, fin septembre.

Et pourtant, le duel face aux Samoa avait tout du match potentiellement piège, en ce samedi de rugby escamoté pour cause de typhon. Mais dans des conditions finalement idéales pour jouer au rugby, l'Irlande n'a pas tardé à prendre le large. Best (7-0, 4e), Furlong (14-0, 9e) et Sexton (21-0, 21e) ont plombé un suspense qui n'a que très brièvement été relancé par la réponse de Lam (21-5, 26e) et surtout par l'expulsion d'Aki pour un plaquage à la tête sur Seuteni (29e).

Le Japon et l'Écosse n'ont plus le choix

Mais même avec un homme en moins, les Irlandais n'ont pas flanché. Après avoir courbé l'échine durant cinq minutes, ils se sont parfaitement réorgénisés et ont puni avec plus d'efficacité encore les erreurs samoanes. Avant même la pause, Sexton a concrétisé la supériorité des siens et assuré le bonus offensif (26-5, 39e). Le score acquis et le bonus en poche, le XV du Trèfle n'a jamais relâché son étreinte. Lamour y est lui aussi allé de son essai au retour des vestiaires (33-5, 49e), avant d'être imité par Stander (40-5, 65e) puis Conway (47-5, 70e).

Ce large succès place ainsi les Irlandais en tête d'une poule A toujours aussi indécise, et qui se conclura, dimanche, par un alléchant Japon-Écosse. Un ultime duel dans cette phase de poules dont le vainqueur verra les quarts de finale, sauf si les Japonais s'inclinent en arrachant un bonus, offensif ou défensif, qui suffirait alors à son bonheur.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.