Accéder au contenu principal

Les conservateurs polonais remportent les législatives

Jaroslaw Kaczynski célèbre sa victoire à Varsovie, le 13 octobre 2019.
Jaroslaw Kaczynski célèbre sa victoire à Varsovie, le 13 octobre 2019. Kacper Pempel, Reuters

Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski a gagné les élections législatives polonaises dimanche et devrait conserver la majorité absolue, selon les résultats préliminaires, communiqués lundi par la commission électorale.

Publicité

Avec 44,38 % des suffrages, le parti Droit et justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski est en passe de conserver sa majorité en Pologne, selon les résultats communiqués lundi 14 octobre par la commission électorale après 92 % des bulletins dépouillés. Il dispose d'une nette avance sur la Coalition civique (KO, centriste), principale force d'opposition, créditée de 26,77 % des voix, à l'issue des législatives qui se tenaient dimanche.

"Bien qu'un front puissant ait été contre nous, nous avons réussi à gagner", a déclaré Jaroslaw Kaczynski au siège de son parti. "J'espère que la journée de demain (avec l'annonce des résultats officiels, NDLR) confirmera notre succès. Devant nous, quatre années de dure labeur", a-t-il poursuivi.

"Nous devons réfléchir à ce que nous avons réussi à faire, et à ce qui a fait qu'une partie de la société a considéré qu'il ne fallait pas nous soutenir", a encore dit le chef du PiS, considéré comme l'homme le plus influent de Pologne.

>> À lire aussi : "La communauté LGBT, cible privilégiée de l'Église et du pouvoir en Pologne"

La gauche arrive en troisième position, et ferait ainsi son retour au Parlement après une pause de quatre ans (12,34 % ). Le parti paysan PSL associé au parti antisystème Kukiz'15 arrive quatrième avec 8,63 % et 30 députés.

Pologne : "C'est une grande déception pour l'opposition"

Enfin, une formation de droite antisystème, comprenant des ultralibéraux et des nationalistes antimigrants, la Confédération, entre au parlement avec 6,76 % des suffrages.

La participation a atteint 61,1 %, un record depuis les premières élections semi-libres de 1989 (organisées encore selon le système hérité du communisme). Des résultats partiels devraient être communiqués lundi par l'autorité électorale.

Valeurs traditionnelles

Des partis d'opposition et des partenaires européens de Varsovie accusent les conservateurs d'avoir sapé lors des quatre dernières années l'indépendance de la justice et de la presse, tout en faisant de la Pologne une terre moins accueillante pour les minorités ethniques et la communauté LGBT.

Le PiS a présenté le scrutin comme un choix entre une société imprégnée des valeurs catholiques traditionnelles et un système libéral favorisant une caste et détruisant la vie de famille.

Arrivé au pouvoir en exploitant la colère des plus pauvres s'estimant lésés depuis la chute du communisme en 1989, le PiS, porté par une croissance économique solide, a accru fortement les prestations sociales.

En matière de politique étrangère, le parti eurosceptique a adopté une position éloignée du courant dominant à Bruxelles, devenant l'une des principales voix appelant à réduire les pouvoirs de l'UE avec laquelle Varsovie est engagée dans une longue querelle autour de ses réformes judiciaires.

Avec AFP et Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.