Accéder au contenu principal

Euro-2020 - éliminatoires : accrochés par la Turquie, les Bleus doivent patienter

Les Bleus ont été accrochés par la Turquie au Stade de France.
Les Bleus ont été accrochés par la Turquie au Stade de France. Benoît Tessier, Reuters

Alors qu'un succès leur aurait définitivement assuré la qualification pour l'Euro-2020, les Bleus ont concédé un frustrant match nul face à la Turquie. Un résultat qui rapproche toutefois la France du grand raout continental.

Publicité

Les Bleus devront donc se montrer patients. Amputée de plusieurs cadres, notamment Mbappé, Kanté et Pogba, l'équipe de France de football a concédé un match nul face à la Turquie, lundi 14 octobre au Stade de France (1-1), pour le compte des éliminatoires de l'Euro-2020.

Un résultat qui lui permet de conserver la tête de la poule H, à égalité de points avec son adversaire du soir et quatre d'avance sur l'Islande, troisième. Les hommes de Didier Deschamps auront deux nouvelles opportunités de valider leur billet pour l'Euro, mi-novembre, face à la Moldavie, puis l'Albanie.

Dès la fin de la Marseillaise – qui n'a d'ailleurs pas été conspuée par les supporters turcs, malgré les inquiétudes –, les Bleus avaient pourtant entamé le match par le bon bout. Une domination de tous les instants qui a permis au portier turc, Günok, de s'illustrer. Par trois fois, il a préservé le score intact dans la première demi-heure, en s'imposant avec autorité devant Griezmann (17e) puis Sissoko, par deux fois (17e, 25e).

Griezmann, très en jambe en début de rencontre, a ensuite fait frissonner les travées de l'enceinte dionysienne en enroulant une belle frappe du gauche, venue mourir tout près de la lucarne droite (36e).

Recroquevillés, les Turcs se sont contentés de jouer les quelques très rares coups qui se sont présentés en contre et, juste avant l'heure de jeu, Yilmaz est passé tout près d'offrir un improbable cadeau aux milliers de supporters turcs présents à Saint-Denis.

Frustrante fin de match

Sur une belle action plein axe, le joueur du Besiktas a hérité d'un ballon transmis par Çalhanoglu, mais sa tentative s'est envolée au-dessus des cages d'un Mandanda jusqu'alors jamais inquiété (59e).

Mais alors que l'équipe de France semblait se diriger vers un résultat nul frustrant au vu du scénario, Giroud, laissé au repos en début de rencontre, est rentré à l'approche du dernier quart d'heure. En difficulté en club à Chelsea, l'attaquant des Bleus a fait cru faire basculer la rencontre, en reprenant victorieusement de la tête un corner de Griezmann venu de la droite (1-0, 76e).

Mais c'était sans compter sur la grande spécialité turque de ces éliminatoires : les coups de pieds arrêtés. Sur un coup-franc venu de la gauche, les visiteurs sont revenus au score contre toute attente, grâce à une tête d'Ayhan (1-0, 82e). Un but venu de nulle part qui a clos la marque au tableau d'affichage et que les joueurs de la sélection ont célébré d'un salut militaire à leurs supporters, en référence à l'offensive menée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie, ce qui ne manquera pas d'alimenter la polémique de ces derniers jours autour du match.

Sur un plan purement sportif on retiendra en tout cas que les Bleus, tout comme les Turcs, auront fait un petit pas supplémentaire vers l'Euro-2020 avec ce point du match nul. Un moindre mal.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.