Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Élections au Mozambique : une campagne d'une violence inédite (2/3)

Dans la capitale Maputo.
Dans la capitale Maputo. Capture d'écran France 24

À la veille des élections générales au Mozambique, France 24 a rencontré des défenseurs des droits humains inquiets. Au cours de la campagne électorale, d’une grande violence, sept personnes ont été assassinées.

Publicité

Le Mozambicains sont convoqués aux urnes pour des élections générales le 15 octobre. Le président sortant Filipe Nyusi, chef du parti marxiste-léniniste Frelimo (Front de libération u Mozambique), entend rester au pouvoir. Il affronte notamment Ossufo Momade, chef du parti d’opposition Résistance nationale du Mozambique (la Renamo), issue de la rébellion de la guerre civile (1975-1992).

Jamais le pays n'a connu de campagne électorale aussi violente - 7 personnes ont été assassinées - et les défenseurs des droits humains sont inquiets.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.