Accéder au contenu principal

Wall Street ouvre en baisse, doutant des progrès commerciaux

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York évoluait en léger recul lundi peu après l'ouverture, les investisseurs semblant faire preuve de prudence sur les avancées commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, reculait de 0,05% à 26.803,15 points aux alentours de 13H50 GMT

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait 0,06% à 8.052,17 points et l'indice élargi S&P 500 perdait également 0,06% à 2.968,38 points.

Les principaux indices de Wall Street avaient progressé la semaine dernière, portés notamment par la confirmation d'un accord partiel entre Pékin et Washington vendredi: sur l'ensemble de la semaine, le Dow Jones et le Nasdaq s'étaient appréciés de 0,9% et le S&P 500 de 0,6%.

Donald Trump a annoncé vendredi que les deux premières puissances économies mondiales avaient conclu un accord de principe à l'issue de deux jours de négociations à Washington en présence du vice-Premier ministre chinois, Liu He.

"La séance de vendredi a bien conclu une semaine dominée par l'actualité commerciale. (Ce lundi), les investisseurs se demandent si le discours optimiste autour de la dernière série de négociations commerciales entre représentants chinois et américains était justifié", commente Patrick O'Hare de Briefing.

Les acteurs financiers réagissaient lundi en début de séance à des informations de l'agence Bloomberg indiquant que la Chine souhaitait poursuivre les pourparlers avant de signer un accord commercial avec les Etats-Unis.

Cette signature devrait intervenir mi-novembre au Chili, en marge d'un sommet de l'Association des pays riverains du Pacifique, a estimé lundi le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, sur la chaîne d'informations financières CNBC.

M. Mnuchin a indiqué que des conférences téléphoniques allaient avoir lieu cette semaine au niveau des négociateurs adjoints.

Le bras de fer commercial dans lequel Pékin et Washington sont engagés depuis un an et demi, s'imposant des tarifs douaniers réciproques sur des centaines de milliards de biens, affecte l'économie mondiale.

Le marché obligataire américain était lui fermé lundi pour cause de jour semi-férié aux Etats-Unis.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.