Accéder au contenu principal

Mondial de rugby : l'épopée contrariée d'une équipe d'avocats en tournée

Les joueurs du RC Palais, qui ont vécu une improbable tournée asiatique.
Les joueurs du RC Palais, qui ont vécu une improbable tournée asiatique. RC Palais

L'équipe d'amateurs du RC Palais avait décidé d'organiser une tournée rugbystique en Asie. Les émeutes à Honk Kong et le typhon Hagibis ont entraîné l'annulation des rencontres, cœur d'un périple pour le moins agité, mais inoubliable.

Publicité

"Au moins, on est rentrés invaincus", lâche Romain Verzeni, contacté par France 24 à son retour d'un périple agité en Asie. Cet avocat est le capitaine du Rugby Club du Palais, qui regroupe des avocats de Paris et d'Île-de-France. Leur équipe d'amateurs évolue dans le championnat de la Fédération française du sport d'entreprise (FFSE) et réalise, de temps à autre, des tournées à l'étranger.

Pour cet automne 2019, le RC Palais avait logiquement choisi de mettre le cap sur le Japon, où se déroule la neuvième Coupe du monde de rugby, afin de pouvoir vivre cet événement tout en affrontant une équipe locale. Et elle avait prévu une étape à l'aller à Hong Kong pour y disputer un tournoi, le samedi 5 octobre.

La première partie du programme est tombée à l'eau en raison des émeutes qui secouent Hong Kong depuis plusieurs mois. Sur le chemin du stade, la vingtaine de joueurs du RC Palais ont appris que les rencontres étaient annulées pour des raisons de sécurité. Ils se sont donc contentés d'un simple entraînement sur place avant de retrouver leurs adversaires pour une troisième mi-temps, sans avoir effectué les deux autres préalablement.

Travailler la défense des Bleus

Le deuxième acte sportif de ce périple devait, lui, se dérouler à Yokohama, le même jour que la rencontre Angleterre-France. Mais à l'instar des Bleus, les avocats ont vu le typhon Hagibis déferler sur l'archipel, entraînant l'annulation de leur match prévu samedi 12 octobre. "On est restés confinés dans notre hôtel à Tokyo, où on a notamment ressenti un petit tremblement de terre. Et on a suivi à la télévision les images de destruction dans tout le pays", explique Romain Verzeni, en insistant sur le côté anecdotique de leurs "malheurs" par rapport au drame vécu par de nombreux habitants de l'archipel.

Pour occuper leur temps libre, les juristes ont choisi d'adresser une bafouille au XV de France, en quête d'un adversaire pour préparer son quart de finale contre le pays de Galles qui aura lieu dimanche 20 octobre. "On a lu que Laurent Labit [adjoint de l'entraîneur français Jacques Brunel, NDLR] cherchait une opposition. Du coup, on s'est réunis pour faire un communiqué", explique Romain Verzeni. Un texte très second degré, intitulé "Aide juridictionnelle au XV de France", dans lequel cette équipe d'avocats propose logiquement aux Bleus de travailler leur défense.

Leur courrier, diffusé sur les réseaux sociaux, a suscité une réponse amusée du capitaine tricolore Guilhem Guirado, qui a partagé le document sur sa page Facebook en ajoutant : "C'est parti pour une opposition." Elle n'a bien sûr pas eu lieu, mais la réaction du talonneur tricolore a suffi à donner un certain écho à cette initiative et aux déboires de cette équipe de rugby en goguette. Ils ne se sont d'ailleurs pas arrêtés là puisque le vol de retour a également été annulé. Et c'est donc avec 24 heures de retard, et une sacrée valise de souvenirs, que ces amoureux du ballon ovale ont regagné la France.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.