Accéder au contenu principal

La patronne de l'antidopage dans le cyclisme nommée à la tête des contrôles en France

Publicité

Paris (AFP)

La patronne de l'antidopage dans le cyclisme mondial, Francesca Rossi, a été nommée à la tête de la direction des contrôles de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), avec les JO de 2024 à l'horizon, a annoncé l'AFLD.

L'Italienne, qui dirigeait la Fondation antidopage du cyclisme (CADF) depuis 2010 et dont l'expérience est reconnue, succède à Damien Ressiot, nommé cet été à la tête d'un nouveau département des enquêtes et du renseignement à l'AFLD.

L'AFLD réalise environ 8.000 contrôles antidopage par an.

"Dans ses nouvelles fonctions, Francesca Rossi mettra en oeuvre la nouvelle politique de contrôle engagée par l'Agence et collaborera avec l'ensemble des acteurs nationaux et internationaux, notamment pour la préparation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024", écrit l'AFLD dans son communiqué, en se félicitant de l'arrivée d'une "professionnelle reconnue au plan international", avec "plus de 20 ans d'expérience" dans le secteur.

L'AFLD et la CADF collaborent chaque année de manière étroite sur le Tour de France.

Titulaire d'un doctorat en pharmacologie et toxicologie et d'un master en management et développement des affaires, Francesca Rossi avait été en poste au laboratoire antidopage de Rome et à la fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avant d'arriver à la CADF. Elle prendra ses fonctions à compter du 2 janvier 2020.

Ces derniers mois, l'AFLD a dû mener une série de réformes pour rester dans les clous de la conformité au code mondial antidopage que fait appliquer l'Agence mondiale antidopage (AMA). Parmi elles, la création d'une commission des sanctions indépendante du collège de l'AFLD, un changement de statut de ses agents de contrôle et un renforcement des contrôles sur le haut niveau.

L'AFLD a aussi récemment nommé un nouveau directeur à la tête de son laboratoire d'analyses, le Suédois Magnus Ericsson, qui dirigeait le laboratoire de Stockholm, et succède au professeur Michel Audran.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.