Accéder au contenu principal

Affaire Goulard : Macron propose la création d'une "haute autorité de la vie publique" européenne

Publicité

Bruxelles (AFP)

Emmanuel Macron a proposé vendredi la création d'"une haute autorité de la transparence de la vie publique" au sein de l'Union européenne après la polémique créée par le rejet de la candidate de Paris à la Commission par les eurodéputés.

S'exprimant à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles, le président français a qualifié de "dysfonctionnement" et de "crise politique" la décision prise par le Parlement européen de rejeter Sylvie Goulard.

"Si on politise ce processus, on va le détruire", a estimé le chef de l'Etat français, qui doit présenter de nouveaux noms à la présidente élue de la Commission Ursula von der Leyen pour remplacer Mme Goulard.

"Certains ont proposé, je soutiens cette proposition, une haute autorité de la transparence de la vie publique européenne", a poursuivi M. Macron, précisant que cette instance devait être "indépendante", "pas politisée".

"Il y a eu des règlements de compte politiques entre les familles au Parlement", a encore déploré le président, qui a rencontré vendredi matin Mme von der Leyen, ainsi que des chefs d'Etat et de gouvernement représentant les trois grandes familles politiques européennes.

Les députés européens ont recalé pour des raisons éthiques la candidate française, sous le coup d'une enquête judiciaire en France.

M. Macron a estimé que les "vulnérabilités" de Mme Goulard "ont été utilisées à des fins politiques".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.