Accéder au contenu principal

Mondial de rugby : intraitables, l'Angleterre et les All Blacks se retrouvent en demies

Les Anglais ont parfaitement maîtrisé leur quart de finale face à l'Australie.
Les Anglais ont parfaitement maîtrisé leur quart de finale face à l'Australie. Peter Cziborra, Reuters

L'Angleterre et la Nouvelle-Zélande, qui étaient respectivement opposées à l'Australie et l'Irlande, n'ont pas fait dans le détail : deux larges succès et de belles promesses avant une demi-finale qui s'annonce explosive, fin octobre.

Publicité

À l'heure d'assumer son statut de favori face à un géant du Sud, l'Angleterre n'a donc pas tremblé. Face à une Australie joueuse, le XV de la Rose a fait preuve d'un pragmatisme à toute épreuve (40-16), en sanctionnant presque systématiquement les erreurs adverses pour s'ouvrir les portes du dernier carré de la Coupe du monde de rugby 2019. Un rendez-vous où ils retrouveront des All Blacks néo-zélandais tout aussi impressionnants face à l'Irlande (46-14)

Dans le premier quart du jour, les Wallabies n'auront eu le loisir de mener au score que six petites minutes, grâce à une pénalité de Leali'ifano (0-3, 12e) rapidement effacée par un essai de May (7-3, 18e). Et ensuite, les Anglais se sont chargés de maintenir le score. May s'est offert un doublé (14-3, 23e) avant que la fin du premier acte ne se conclue en duel de buteurs. Un exercice qui a permis à Leali'ifano d'augmenter le capital australien (26e, 40e), même si Farrell a lui aussi trouvé les ressources pour que les Anglais rejoignent les vestiaires avec une petite marge (17-9).

Une division d'écart

Un repos en apparence salvateur pour les Australiens, qui ont attaqué le second acte tambour battant. Un essai de Koroibete a permis aux Wallabies de revenir à un petit point (17-16, 44e). Mais, comme si souvent ces derniers mois, les Anglais ont réagi de la plus belle des manières, en reprenant le large. Sinckler, tout d'abord, est venu aplatir dans l'enbut (24-16, 47e), avant que Farrell, impeccable au pied, creuse l'écart sur deux nouvelles pénalités (51e, 66e, 30-16).

Quatorze points d'avance à l'entame du dernier quart d'heure, un gouffre que l'Australie n'a plus jamais éte en mesure de combler. L'inévitable Farrell a même eu le loisir de conclure son récital en engrangeant trois nouveaux points (33-16, 73e), avant que Watson, sur une interception, donne un peu plus de relief encore au large succès anglais (40-16, 76e). Suffisant pour en faire un candidat hautement crédible au titre, alors que se profile une demi-finale très attendue, le week-end suivant.

Le bulldozer black

Et l'attente est légitime, tant l'affiche a tout d'une finale avant l'heure. Les Anglais y retrouveront donc la Nouvelle-Zélande, qui a totalement écrasé une Irlande sevrée d'opportunités jusqu'à l'heure de jeu.

Ultra-dominateurs, les All Blacks ont marqué la bagatelle de sept essais, dont trois en première période par Smith (14e, 20e) et Barrett (32e) pour basculer avec un écart gigantesque à la pause (22-0). Et dès la reprise, ils ont continué à faire mal aux hommes de Joe Smith. Taylor et Todd ont également filé en terre promise, pour porter le score à un humiliant 34-0.

Balayés, les Irlandais ont tout de même fini par briser un peu la dynamique, en inscrivant deux essais grâce à Henshaw (69e) puis l'arbitre, M. Owens, qui a sifflé un essai de pénalité sur un ballon porté irlandais (77e). Mais l'écart a tout de même été préservé par les All Blacks, puisque Bridge (73e) et Barrett (79e) ont eux aussi soigné leurs statistiques en fin de rencontre. Le tout pour une addition bien lourde, puisque les double champions en titre ont flirté avec la barre des 50 points, pour un succès final 46-14. Implacable.

Et si le XV de la Rose a prouvé depuis le début de la compétition qu'il avait d'autres arguments à défendre que celui du Trèfle, le choc face aux All Blacks s'annonce franchement alléchant. Un Angleterre - Nouvelle-Zélande qui aura tout d'une finale avant la lettre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.