Mondial de rugby: Jones, la mystérieuse caméra et les journalistes-supporters néo-zélandais