Accéder au contenu principal

Wall Street en ordre dispersé entre résultats solides et inquiétudes économiques

3 mn
Publicité

New York (AFP)

Wall Street hésitait jeudi peu après l'ouverture, rassurée par les résultats trimestriels solides de Microsoft et Tesla publiés la veille après la clôture mais préoccupée par le recul des commandes de biens durables aux Etats-Unis.

Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, baissait de 0,23%, à 26.773,31 points, vers 14H00 GMT.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, montait de 0,42%, à 8.154,24 points, et l'indice élargi S&P 500 grappillait 0,04%, à 3.005,06 points.

La Bourse de New York avait progressé la veille, aidée par la hausse des titres des géants Boeing et Caterpillar: le Dow Jones avait gagné 0,17% et le Nasdaq 0,19%.

Le groupe informatique Microsoft a affiché un bulletin de santé rassurant mercredi, faisant part d'une forte croissance de ses activités de "cloud" (services informatiques à distance) au premier trimestre de son exercice décalé. L'action du géant informatique montait de 1,58%.

Tesla voyait son action flamber (+16,80%) après avoir dégagé un bénéfice surprise au troisième trimestre. Son PDG, Elon Musk, s'est dit mercredi "pleinement confiant" en la capacité du constructeur de véhicules électriques à dépasser son objectif de livrer au moins 360.000 voitures cette année.

D'autres résultats étaient publiés jeudi avant l'ouverture de la place new-yorkaise: Twitter a fait part d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires inférieurs aux attentes, invoquant notamment des problèmes informatiques affectant son activité publicitaire. L'action dégringolait de près de 18%.

American Airlines voyait son titre grimper de 4,67%, malgré des résultats trimestriels en demi-teinte.

Selon Patrick O'Hare, de Briefing, la fin de semaine à Wall Street devrait continuer à être dominée par la saison des résultats, la Bourse new-yorkaise étant susceptible de monter en cas de nouvelles positives.

"Toutefois, toute progression n'aura pas vraiment de signification avant que le S&P 500 ne soit en mesure de dépasser son record historique, dont il est proche", précise l'expert.

Au rang des indicateurs, les commandes industrielles de biens durables aux Etats-Unis ont chuté de 1,1% en septembre après trois mois de hausse, selon les chiffres du département du Commerce publiés jeudi.

Cette mauvaise performance est un signe supplémentaire de la faiblesse du secteur manufacturier, plombé par la guerre commerciale entre Pékin et Washington.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine s'établissait à 1,742%, en recul par rapport à sa clôture de la veille (1,764%).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.