Accéder au contenu principal

Al-Baghdadi, chef du groupe État islamique, présumé mort dans un raid américain

Dernière apparition d'Abou Bakr al-Baghdadi sur un enregistrement vidéo, diffusé le 29 avril 2019.
Dernière apparition d'Abou Bakr al-Baghdadi sur un enregistrement vidéo, diffusé le 29 avril 2019. Al-Furqan media, AFP

Des chaînes de télévision américaines ont annoncé, dans la nuit de samedi à dimanche, la mort présumée du chef de l'organisation État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, visé par un raid aérien en Syrie.

Publicité

Les chaînes de télévision CNN et ABC ont annoncé, dans la nuit de samedi 26 à dimanche 27 octobre, que le chef de l'organisation État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, aurait été visé par un raid américain samedi en Syrie au cours duquel il aurait trouvé la mort. "Newsweek affirme tenir sa source de la CIA", précise Matthieu Mabin, correspondant de France 24 à Washington.

"Cette information est plausible, estime avec prudence le journaliste, puisqu'on sait que des leaders de l'organisation État islamique se trouvent dans le nord de la Syrie, mais à ce stade, aucune confirmation n'est possible."

L'armée américaine effectue des tests avant de pouvoir confirmer formellement la mort du chef du groupe jihadiste, a indiqué CNN.

Des tirs d'hélicoptères dans le nord-ouest de la Syrie ont en outre visé dans la nuit des jihadistes proches de l'organisation État islamique dans la province d'Idleb, faisant neuf morts, a rapporté tôt dimanche matin l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les tirs de huit hélicoptères ont visé après minuit une maison et une voiture aux abords du village de Baricha, une zone où se trouvaient des "groupes proches de l'EI", selon l'OSDH.

Allocution de Donald Trump

Le président américain Donald Trump a prévu de faire une déclaration "très importante" depuis la Maison Blanche dimanche matin à 9 h (14 h, heure de Paris). Peu avant cette annonce, le président américain avait publié un message sybillin sur Twitter. "Quelque chose d'énorme vient de se passer !", avait-il écrit.

Sans confirmer nommément la mort d'Abou Bakr al-Baghdadi, le chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazloum Abdi, a salué sur Twitter une "opération historique réussie" qui est "le résultat d'un travail conjoint des renseignements avec les États-Unis".

Ce développement intervient dans une période d'intense activité militaire dans le nord de la Syrie. Le régime syrien et son allié russe ont accéléré le déploiement de leurs troupes à la frontière syro-turque, tandis que les Américains annonçaient l'envoi de renforts militaires dans une zone pétrolière plus à l'est sous contrôle kurde.

Avec AFP

NewsletterNe manquez rien de l'actualité internationale

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.