Accéder au contenu principal
COMPTE-RENDU

Mondial de rugby : les Sud-Africains éliminent les Gallois et rejoignent l’Angleterre en finale

Le Gallois Josh Adams pris dans la nasse sud-africaine, le 27 octobre 2019.
Le Gallois Josh Adams pris dans la nasse sud-africaine, le 27 octobre 2019. Matthew Childs, Reuters

Les Sud-Africains ont remporté dimanche leur demi-finale contre le pays de Galles (19-16) et affronteront l’Angleterre en finale. Un match très fermé au cours duquel les Gallois se sont battus vaillamment.

Publicité

La broyeuse sud-africaine a mâché les Gallois dimanche 27 octobre (19-16) en demi-finale de la Coupe du monde de rugby. Les Springboks ont fait parler leur puissance et leur rapidité pour étouffer leurs adversaires et les marquer physiquement. Samedi 2 novembre, ils affronteront en finale l'Angleterre, qui a réussi l'exploit d'éliminer les All Blacks, champions du monde en titre.

Très fermé, ce match entre Gallois et Sud-Africains n’a pas été très spectaculaire. Les deux équipes ont beaucoup utilisé le jeu au pied pour tenter de gagner du terrain ou de faire déjouer les trois quarts à la réception des ballons hauts. Une stratégie dans laquelle les Springboks se sont montrés beaucoup plus habiles.

>> À lire aussi : "Mondial de rugby : les Anglais en finale après avoir brillamment éliminé les All Blacks"

Leur défense très agressive a fini d’étouffer les velléités offensives des Gallois, qui ont eu du mal à rivaliser physiquement. Dans les phases d’attaque, les Gallois recevaient souvent le ballon dans les mains en même temps qu’un ou deux défenseurs sur le râble. Les impacts ont parfois été violents, à l’image de la charge du troisième ligne centre Duane Vermeulen sur le pilier gallois Tomas Francis, contraint de quitter le terrain sur blessure à la 36e minute.

Une troisième finale pour les Springboks

Les Gallois ont réussi à rester dans la partie grâce à deux pénalités inscrites en première mi-temps par Dan Biggar qui, malgré une prestation décevante, a permis à son équipe de ne compter que 3 points de retard à la pause (6-9). Du côté sud-africain, l’ouvreur Handré Pollard, future recrue du club de Montpellier, s’est chargé d’inscrire les trois pénalités.

Au retour des vestiaires, les Sud-Africains ont continué à faire preuve de beaucoup d’intensité et leurs efforts ont payé à la 55e minute. À la fin d’une longue séquence de jeu, le trois quarts centre sud-africain Damian De Allende a réussi à passer les défenseurs gallois pour inscrire le premier essai de cette rencontre.

Menés de 7 points (9-16), les Gallois n’ont pas abdiqué et ont jeté leurs dernières forces dans ce combat, en s’installant de longues minutes dans les 22 mètres adverses. Alors qu’ils pouvaient inscrire une pénalité peu éloignée des poteaux sud-africains, ils ont fait le choix de défier les Springboks en mêlée. Une décision payante puisque le ballon rapidement joué a volé dans les mains de l’ailier Josh Williams, qui a inscrit un essai en bout de ligne. Il a ensuite été transformé par Leigh Halfpenny qui a ramené les équipes à égalité à la 65e minute (16-16).

C’est un autre coup de pied qui a permis aux Sud-Africains de reprendre l’avantage à 4 minutes de la fin, signé de nouveau par Handré Pollard (19-16). Les Springboks ont su gérer leur fin de match pour maintenir ces 3 points d’avance et décrocher ainsi leur troisième qualification en finale de Coupe du monde, après les sacres de 1995 et 2007. Les Gallois, eux, rêvent toujours d’en disputer une première.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.